webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Nos expertises >Nos avocats

Justine GRANDMAIRE

Avocat - Docteur en droit

Domaines d'intervention :

Justine GRANDMAIRE est spécialisée en droit économique et intervient à la fois dans le domaine du conseil et du contentieux sur l’ensemble des problématiques liées au droit des contrats, au droit de la distribution et au droit de la concurrence.

Parcours

Carrière :

Avocat collaborateur
SIMON ASSOCIES
Depuis 2012

Juriste
PRIMAGAZ – Direction juridique
2011

Avocat stagiaire
VOGEL & VOGEL
2010

Juriste stagiaire
HUTCHINSON (GROUPE TOTAL) – Direction juridique grand public
2009

Juriste stagiaire
CAISSE NATIONALE DES CAISSES D’EPARGNE – Département Affaires internationales, Concurrence et Droit européen
2006

Chargée de travaux dirigés
UNIVERSITE DE NANCY II ET UFR AES NANCY
2005 - 2007

Formation :

CAPA (2010)

Doctorat de Droit privé – UNIVERSITE DE NANCY II (2008)
Thèse : « Les opérateurs économiques face à la réglementation de la revente à perte »

Master 2 Recherche (DEA) en Droit Privé, dominante Droit commercial - UNIVERSITE DE NANCY II (2004).
Sujet de mémoire : « L’objet social »

Master 1 Droit des Affaires – UNIVERSITE DE NANCY II (2003)

Langues parlées :

Français
Anglais

Associations - Clubs :

AFDD - Association Française des Docteurs en Droit

DISTINCTIONS :

« Excellent » en droit de la distribution et pratiques restrictives
Classement Décideurs 2018

« Incontournable » en droit de la franchise
Classement Décideurs 2018

N°1 en droit de la distribution
Palmarès des Avocats 2018 (Le Monde du Droit)

« Excellent » en droit de la distribution et pratiques restrictives
Classement Décideurs 2017

« Incontournable » en droit de la franchise
Classement Décideurs 2017

Premier Cabinet d'avocats en droit de la Distribution
Classement Le Monde du droit 2017

Premier Cabinet d'avocats en droit de la franchise
Classement Décideurs 2016

Premier Cabinet d'avocats en droit de la Distribution
Classement Le Monde du droit 2015

Premier Cabinet d'avocats en droit de la Franchise
Classement Décideurs 2015

2ème Cabinet d'affaires français dans la catégorie « Distribution »
Palmarès des Cabinets d'Avocats 2014 (Le Monde du Droit)

Catégorie « Incontournable » en droit de la franchise
Classement Décideurs 2014

Catégorie « Excellent » en droit de la distribution
Classement Décideurs 2014

Catégorie « Incontournable » en droit de la franchise
Classement Décideurs 2013

Catégorie « Forte Notoriété » en droit de la distribution
Classement Décideurs 2013

Classement parmi les 30 cabinets d'affaires franco-français les plus performants
Classement Décideurs 2013

Trophée d'Argent de la Firme Nationale Multi-Bureau
Trophées du droit 2012

Trophée de l'Equipe montante de Droit de la Distribution
Trophées du droit 2012

Loisirs :

Sports (course à pied, ski, natation)
Peinture

Traits de caractère :

Rigoureuse
Travailleuse
Patiente

Valeurs :

Se montrer disponible et à l’écoute du client afin de le comprendre, lui apporter une solution répondant à ses problématiques dans les meilleurs délais, tout en anticipant les suites de notre action.

Archives de la lettre des réseaux
Liens (articles, conférences, interview... )

Informations reçues et devoir du franchisé de se renseigner

CA Aix-en-Provence, 20 décembre 2018, n°16/23275

- Vu : 151

Les juges du fond considèrent que dès lors que le franchisé est informé, préalablement à la signature du contrat, de la problématique juridique entourant l’exercice de l’activité qu’il s’apprête à exercer sous l’enseigne du franchiseur et a disposé des informations nécessaires lui permettant de se renseigner lui-même et d’affiner les informations reçues, celui-ci n’est pas fondé à invoquer la nullité du contrat de franchise sur ses motifs.

> Lire la suite

Nullité du contrat et demandes d’indemnisation : la charge de la preuve pèse sur le franchisé

CA Paris, 6 juin 2018, n°16/10621

- Vu : 775

La méconnaissance par le franchiseur de son obligation d’information précontractuelle ne peut entraîner la nullité du contrat de franchise que s’il est démontré que cette méconnaissance est constitutive d’un dol, d’une réticence dolosive ou d’une erreur, de nature à vicier le consentement du franchisé.

> Lire la suite

Double qualité du signataire du contrat : une signature suffit

Cass. com., 9 mai 2018, n°16-28.157

- Vu : 1270

Lorsqu’une personne physique déclare s’engager tant en son nom personnel qu’au nom de la société dont elle est associée, une seule signature suffit : l’absence de double signature n’affecte pas la validité du contrat.

> Lire la suite

Rappel sur les conditions d’annulation d’un contrat pour dol et erreur

CA Rouen, 29 mars 2018, n°16/02758

- Vu : 1879

Les juges du fond rappellent les conditions d’annulation d’un contrat de franchise pour dol ou erreur, qui suppose en effet que celui à l’origine d’une telle demande soit en mesure de démontrer, outre l’information manquante et/ou erronée, que l’erreur commise ait été déterminante et ait vicié son consentement et, en cas de demande fondée sur le dol, que l’auteur du manquement invoqué a poursuivi une intention dolosive.

> Lire la suite

Article L.442-6 du Code de commerce et compétence de la Cour d’appel de Paris

Cass. com., 21 mars 2018, n°16-28.412, Publié au bulletin

- Vu : 1908

La Cour d’appel de Paris est compétente uniquement pour connaître des appels formés à l’encontre de décisions rendues par les juridictions de premier degré spécialement désignées. 

> Lire la suite

L’interdiction de la revente à perte entre professionnels ne constitue pas une pratique commerciale déloyale au sens de la Directive du 11 mai 2005

Cass. crim., 19 décembre 2017, n°17-83.867

- Vu : 1266

La Cour de cassation sanctionne la pratique de la revente à perte effectuée entre professionnels et rappelle que la Directive n°2005/29/CE du 11 mai 2005 condamnant les pratiques commerciales déloyales s’applique uniquement aux pratiques qui portent directement atteinte aux intérêts économiques des consommateurs et ne s’applique donc pas aux transactions entre professionnels.


> Lire la suite

Absence de nullité, résiliation aux torts du franchisé et violation de la clause de non-concurrence

CA Aix-en-Provence, 28 septembre 2017, n°15/03815

- Vu : 1074

Le franchisé peut invoquer différents manquements commis par le franchiseur en vue d’obtenir la nullité du contrat ; il doit cependant pouvoir apporter la preuve de la tromperie dont il se prétend être victime.

> Lire la suite

Violation de la clause de non-réaffiliation et juge des référés

CA Paris, Pôle 1 chambre 2, 16 novembre 2017, n°16/16213

- Vu : 1323

Le juge des référés est compétent pour ordonner sous astreinte la cessation du trouble manifestement illicite que constitue la violation de la clause de non-réaffiliation.

> Lire la suite

Application du statut de gérant de succursale

CA Angers, 25 juillet 2017, n°15/00202

- Vu : 1425

Lorsque les conditions cumulatives posées par l’article L.7321-2 du Code du travail sont remplies, l’affilié se voit reconnaître le statut de gérant de succursale et peut ainsi bénéficier de l’application des dispositions du Code du travail.

> Lire la suite

Rejet de la nullité du contrat de franchise pour dol

CA Paris, 17 mai 2017, n°14/18290

- Vu : 1858

Le non-respect de l’obligation d’information précontractuelle à laquelle est tenue le franchiseur est susceptible d’entrainer la nullité du contrat à condition que soit démontré, d’une part, le manquement commis, mais également, d’autre part, que la communication d’une information incomplète et/ou erronée a vicié le consentement du franchisé...

> Lire la suite

Manquement à l’obligation d’information précontractuelle et nullité du contrat

CA Paris, 19 avril 2017, n°15/13790

- Vu : 2349

Lorsque la nullité du contrat est invoquée pour manquement à l’obligation d’information précontractuelle, il appartient à la tête de réseau de prouver la remise du DIP dans le délai imposé par l’article L.330-3 du Code de commerce [...], et à l’affilié, de prouver que son consentement a été vicié du fait des informations omises ou erronées qui lui ont été transmises.

> Lire la suite

Pratiques restrictives de concurrence et compétence de la Cour d’appel

Cass. com., 29 mars 2017, n°15-24.241 et n°15-17.659

- Vu : 2475

Au travers des décisions rendues le 29 mars 2017, la Chambre commerciale de la Cour de cassation vient bouleverser la position traditionnellement retenue par les tribunaux en matière de compétence dans le cadre de recours formés contre les décisions rendues en première instance en matière d’actions fondées sur les dispositions de l’article L.442-6 du Code de commerce.

> Lire la suite

Manquements graves et rupture du contrat sans préavis

CA Paris, 15 février 2017, n°16/02202

- Vu : 4000

Les dispositions de l’article L.442-6, I, 5° du Code de commerce ne font pas obstacle à la faculté de résiliation sans préavis du contrat en cas d’inexécution par l’autre partie de ses obligations ou en cas de force majeure.

> Lire la suite

Pratiques restrictives de concurrence et compétence : revirement partiel

Cass. com., 29 mars 2017, n°15-24.241 et n°15-17.659, Publiés au Bulletin

- Vu : 2547

La Chambre commerciale de la Cour de cassation vient bouleverser la position traditionnellement retenue en matière de compétence dans le cadre de recours formés contre les décisions tranchant des demandes fondées sur les dispositions de l’article L.442-6 du Code de commerce.

> Lire la suite

Nullité et résiliation du contrat : charge de la preuve pesant sur le franchisé

CA Paris, 25 janvier 2017, n°14/23222

- Vu : 2222

Le franchisé qui soulève la nullité du contrat pour manquement du franchiseur à son obligation d’information précontractuelle doit démontrer que les informations non communiquées ont vicié son consentement.

> Lire la suite

Expérimentation du savoir-faire dans le cadre d’un réseau voisin

CA Paris, 7 décembre 2016, n°14/09212

- Vu : 2645

Le franchiseur doit transmettre au franchisé un savoir-faire préalablement expérimenté. Cette expérimentation peut avoir été effectuée au travers d’un réseau voisin ayant la même activité.

> Lire la suite

Absence de réponse à la passation d’une commande et rupture des relations

Cass. com., 22 novembre 2016, n°15-19.947

- Vu : 2039

Le fait pour un fabricant de ne pas répondre à une commande et d’indiquer ensuite à son partenaire ne pas être en mesure de l’exécuter en raison des difficultés rencontrées justifie la rupture des relations commerciales aux torts du fabricant.

> Lire la suite

Absence de contrat écrit et appréciation de la brutalité de la rupture de la relation

CA Paris, 27 octobre 2016, n°15/01355

- Vu : 5805

L’absence de signature d’un contrat n’empêche pas l’existence d’une relation commerciale établie ; la rupture sans préavis d’une telle relation peut donc être sanctionnée sur le fondement de l’article L.442-6, I, 5° du Code de commerce.

> Lire la suite

Appréciation de la durée du préavis et situation de dépendance

Cass. com., 4 octobre 2016, n°15-14.025

- Vu : 2648

L’appréciation de la durée du préavis à respecter doit notamment tenir compte de la situation de dépendance de son partenaire.

> Lire la suite

Résiliation du contrat et fin des relations commerciales sont à distinguer

CA Paris, 14 septembre 2016, RG n°14/00827

- Vu : 2906

Le fait pour l’une des parties de notifier à son partenaire la résiliation des contrats qui les lient tout en lui indiquant que, du fait de la réorganisation de son réseau, elle la recontactera afin d’échanger sur la possibilité de poursuivre leur relation, entretient ainsi le partenaire dans l’idée de la poursuite de leur relation et ne vaut pas notification de la rupture.

> Lire la suite

Clause de résolution de plein droit avec expulsion du locataire-gérant

Modalités d'application et effets

- Vu : 2549
il est fréquent en pratique que le contrat prévoit une clause de résolution de plein droit avec expulsion du locataire-gérant sur simple ordonnance du président du tribunal de commerce statuant en référé, applicable en cas de mauvaise gestion du fonds, de faute d'exploitation ou de non-respect des lois et règlements en vigueur. > Lire la suite

Obligation non sérieusement contestable et compétence du juge des référés

Cass. civ. 1ère, 6 juillet 2016, pourvoi n°15-18.763

- Vu : 6251

Le juge des référés peut accorder une provision dès lors que l’obligation n’est pas sérieusement contestable. Tel n’est pas le cas lorsque le juge des référés doit pour se faire se prononcer sur la validité d’une convention.

> Lire la suite

Inapplicabilité manifeste de la clause compromissoire

Cass. civ. 1ère, 13 juillet 2016, pourvoi n°15-19.389

- Vu : 3528

Le fait que l’une des parties à la convention d’arbitrage ne soit pas en mesure de faire face au coût de la procédure d’arbitrage ne constitue pas un cas d’inapplicabilité manifeste de la clause compromissoire.

> Lire la suite

Pénalités de retard et résiliation unilatérale

Cass. com., 5 juillet 2016, pourvoi n° 15-10.294

- Vu : 3784

Le contrat comportant une clause pénale en cas de retard de livraison de biens ne dispense pas le juge de vérifier si une résiliation unilatérale sans préavis était justifiée ; le juge doit toujours rechercher si l’inexécution d’une partie est suffisamment grave pour justifier la résiliation du contrat par l’autre partie.

> Lire la suite

Notification de la fin des relations et proposition d’un nouveau partenariat

CA Paris, 8 juin 2016, RG n°13/23895

- Vu : 2533

Un partenaire qui notifie à son cocontractant la fin de leur relation avec un préavis de 14 mois et lui fait ensuite une proposition concernant la prochaine saison des ventes ne saurait être sanctionné au titre de la rupture brutale des relations commerciales établies dès lors que sa démarche est dénuée de toute ambigüité...

> Lire la suite

Location-gérance, cession du fonds et rupture de relation commerciale

CA Paris, 13 mai 2016, RG n°14/06140

- Vu : 2937

L’article L.442-6, I, 5° du Code de commerce condamne la rupture brutale de relations commerciales établies, ce qui suppose que soit démontré le caractère de stabilité et de durée de la relation, qui, en l’espèce, n’était pas rapporté.

> Lire la suite

Dol par réticence et nullité

Cass. com., 30 mars 2016, pourvoi n°14-11.684

- Vu : 7126

Avant même l’entrée en vigueur de la réforme du droit des contrats, la Cour de cassation reconnait une nouvelle fois le dol par réticence comme cause de nullité d’une convention, alors qu’aucune obligation d’information ne pesait sur les cédants...

> Lire la suite

Liquidation judiciaire d’un distributeur agréé et revente des produits par un tiers non agréé

Cass. com., 16 février 2016, pourvoi n°14-13.017

- Vu : 3123

Un distributeur agrée a fait l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire et les produits qu’il commercialisait ont été rachetés par un tiers, non membre du réseau... (lire la suite)

> Lire la suite

Réseau de distribution sélective et interdiction de vente en ligne

CA Paris, 2 février 2016, RG n°15/01542

- Vu : 4349

Dans le cadre d’un réseau de distribution sélective, la tête de réseau interdit à ses distributeurs la revente des produits sur internet en dehors de leurs propres sites internet, sans toutefois apporter de raison objective justifiant une telle interdiction...

> Lire la suite

Nouvelle illustration de rupture de relation commerciale établie

CA Paris, 13 janvier 2016, RG n°13/11960

- Vu : 3347

Dans cette décision, la Cour d’appel de Paris revient de nouveau sur la problématique de la rupture, qu’une des parties considère comme abusive, de relations commerciales établies.

> Lire la suite

Agent commercial : modification du contrat et clause de non-concurrence

Cass. com., 10 novembre 2015, pourvoi n°14-14.820

- Vu : 4598

Le mandant ne peut modifier unilatéralement les termes du contrat conclu avec l’agent commercial sans l’accord de son partenaire. L’agent commercial est quant à lui tenu [...] à l’égard du mandant, à une obligation de non-concurrence...

> Lire la suite

Rupture brutale des relations commerciales et charge de la preuve

CA Paris, 17 décembre 2015, RG n°14/18277

- Vu : 4280

L’article L.442-6 I. 5° du Code de commerce sanctionne la rupture brutale de relations commerciales établies, ce qui suppose de démontrer le caractère « brutal » de la rupture ; à défaut, cette disposition n’a pas lieu de s’appliquer. Par ailleurs, pour obtenir l’indemnisation du préjudice subi, encore faut-il rapporter la preuve de celui-ci.

> Lire la suite

Cessation des commandes et existence de contestations sérieuses

CA Poitiers, 30 octobre 2015, RG n°15/03468

- Vu : 2955

Le juge des référés ne peut pas ordonner la poursuite d’un contrat et imposer de ce fait à l’une des parties de passer les commandes qu’elle s’était contractuellement engagée à effectuer dès lors qu’il existe des contestations sérieuses.

> Lire la suite

Clause compromissoire et action fondée sur l’article L.442-6 du Code de commerce - Cass. civ. 1ère, 21 octobre 2015, pourvoi n°14-25.080

- Vu : 6539

Nonobstant les termes de l’article D.442-3 du Code de commerce, un tribunal arbitral est compétent pour connaître d’une action en indemnisation fondée sur l’article L.442-6 du Code de commerce au titre de la rupture brutale de relations commerciales établies.

> Lire la suite

Etat local du marché : l’étendue de l’information précontractuelle - Cass. com., 15 septembre 2015, pourvoi n°14-15.052

- Vu : 6447

Le franchiseur est tenu à une obligation d’information précontractuelle à l’égard du franchisé afin de permettre à ce dernier de s’engager en connaissance de cause. Cependant, en n’informant pas le franchisé dans l'état local du marché d’un évènement qui s’est produit après la signature du contrat de franchise, le franchiseur n’a de toute évidence pas manqué à son obligation.

> Lire la suite

De l'intérêt pratique des conditions générales d'achat

CA Paris, 2 juillet 2015, RG n°13/22486

- Vu : 3170
Les conditions générales d’achat peuvent primer sur les conditions générales de vente proposées par le vendeur, dès lors que ce dernier a accepté les CGA. En conséquence, le vendeur peut être condamné, en cas de retard de livraison, au paiement d’une pénalité, conformément à ce que prévoit la clause pénale insérée dans les conditions générales d’achat. > Lire la suite

Procédures contractuelles de résiliation

CA Rouen, 2 juillet 2015, RG n°13/06851

- Vu : 3354
La procédure contractuelle de résiliation ne doit être respectée que dans les seuls cas prévus par le contrat. > Lire la suite

Contrats internationaux et application de la loi française

CEPC, avis n°15-08, 26 mars 2015

- Vu : 9957
La Commission d’Examen des Pratiques Commerciales se prononce, dans un avis rendu le 26 mars 2015, sur les hypothèses dans lesquelles la loi dite LME, et plus généralement la loi française, peut s’appliquer dans le cadre d’un contrat international. > Lire la suite

La notification de la rupture doit être dépourvue de toute équivoque - CA Paris, 20 mai 2015, RG n°13/03888

CA Paris, 20 mai 2015, RG n°13/03888

- Vu : 6268
L’article L.442-6, I, 5° du Code de commerce sanctionne la rupture brutale, même partielle, des relations commerciales établies. > Lire la suite

Résiliation anticipée d’un contrat avant le terme et sans préavis et paiement des mensualités

Cass. com., 3 mars 2015, pourvoi n°13-22.573

- Vu : 7497
La résiliation d’un contrat de prestation de services par l’une des parties avant le terme, sans préavis, du fait de la fermeture de son établissement ne permet pas, de ce seul fait, de justifier le non-paiement des mensualités dues jusqu’au terme du contrat. > Lire la suite

Absence de vice du consentement et rejet de la demande de nullité du contrat - CA Paris, 7 janvier 2015, RG n°12/19741

- Vu : 6078
Le contrat peut être annulé en cas de vice du consentement de l’affilié. Le dol, qui consiste pour la tête de réseau à induire son partenaire en erreur afin de le pousser à contracter constitue un vice du consentement et peut ainsi justifier l’annulation du contrat ; il convient toutefois au franchisé d’établir que son consentement a été vicié. > Lire la suite

Rejet de l’exception d’inexécution pour justifier du non-paiement de redevance - CA Paris, 28 janvier 2015, RG n°10/15692

- Vu : 6467
L’exception d’inexécution est régulièrement soulevée par le franchisé pour tenter de justifier le non-paiement de ses redevances, le franchiseur y faisant échec dans de nombreux cas. > Lire la suite

Le prévisionnel, un élément déterminant du contrat de franchise ?

Par Justine GRANDMAIRE

- Vu : 4126

Justine GRANDMAIRE aborde le sujet du prévisionnel en rapport avec le contrat de franchise.

> Lire la suite

Absence de démonstration du non-respect du devoir d’assistance - CA Paris, 5 novembre 2014, RG n°12/13457

- Vu : 4222
Le franchiseur est tenu à un devoir d’assistance, commerciale et/ou technique, à l’égard du franchisé dont le contenu varie selon les contrats. > Lire la suite

Remise du DIP et de prévisionnels types - CA Paris, 12 novembre 2014, RG n°12/15178

- Vu : 4765
Le franchiseur est tenu de remettre le DIP minimum vingt jours avant la signature du contrat et le DIP doit notamment mentionner la nature et le montant des dépenses et investissements spécifiques à l’enseigne ou à la marque. > Lire la suite

Rupture brutale sans préavis écrit - CA Paris, 11 septembre 2014, RG n°12/18874

- Vu : 4718
La rupture brutale d’une relation commerciale établie, sans préavis écrit, justifie l’indemnisation de la victime de cette rupture. > Lire la suite

Le franchisé : un commerçant indépendant - CA Paris, 3 septembre 2014, RG n°12/09785

- Vu : 4353
Le rôle joué par la tête de réseau dans la gestion du franchisé ne doit pas excéder les limites du contrat de franchise qui l’autorise à imposer à son partenaire le respect de certaines normes commerciales et organisationnelles. > Lire la suite

Rupture brutale partielle d’une relation commerciale établie : point de départ de la relation - CA Paris, 5 juin 2014, RG n°12/12972

- Vu : 5671
L’article L.442-6, I, 5° du Code de commerce sanctionne la rupture brutale, même partielle, d’une relation commerciale établie sans préavis écrit d’une durée minimale tenant notamment compte de la durée de la relation, ce qui nécessite, pour celui qui se fonde sur ce texte pour engager la responsabilité de son partenaire, d’établir que les conditions d’application du texte sont remplies. > Lire la suite

Vente de produits concurrents par un agent commercial et absence de faute - CA Paris, 5 juin 2014, RG n°12/12940

- Vu : 5187
Un agent commercial commercialise des produits concurrents à ceux dont la vente lui a été confiée par le mandant, ce que ce dernier invoque pour justifier la résiliation du contrat de l’agent et refuser le versement d’une indemnité de rupture des relations. > Lire la suite

Le Document d’Information Précontractuelle (Tour d'horizon)

- Vu : 10344
Le franchisé doit s’engager en connaissance de cause, ce qui suppose la remise par le franchiseur, d’un Document d’Information Précontractuelle (« DIP »), contenant un certain nombre d’informations. Un rappel sera donc ici fait sur les règles applicables en la matière, qui suscitent régulièrement des interrogations. > Lire la suite

Contrat de distribution international : droit applicable en cas de cessation des relations - Cass. com., 25 mars 2014, pourvoi n°12-29.534

- Vu : 5804
Un distributeur français invoquait le fait que l’article L.442-6 du Code de commerce n’était pas applicable au cas d’espèce : selon lui seul le droit chilien devait s’appliquer en raison de la localisation du fait dommageable. > Lire la suite

L’action en nullité du contrat intentée tardivement - CA Rennes, 22 avril 2014, RG n°12/08326

- Vu : 4394
L’action en nullité du contrat de franchise intentée après plusieurs années de relations commerciales affaiblit l’argumentation du franchisé remettant en cause le savoir-faire et le respect du devoir d’assistance. > Lire la suite

Retards de livraison imputables au franchisé - CA Paris, 7 mai 2014, RG n°12/04794

- Vu : 4388
Les retards de règlement du franchisé ont conduit à des retards de livraison, ces derniers étant, au vu de la situation, imputable au franchisé sans qu’un manquement ne puisse être reproché au franchiseur. > Lire la suite

Opposabilité des conditions générales de vente - Cass. civ. 1ère, 11 mars 2014, pourvoi n°12-28.304

- Vu : 8995
Dans cette décision, la Cour de cassation revient sur la question de l’opposabilité des CGV : il est en effet nécessaire que celles-ci aient effectivement été portées à la connaissance de la partie à laquelle elles sont opposées et qu’elles aient été acceptées. > Lire la suite

Avenant non signé : ses dispositions sont-elles applicables ? - CA Paris, 26 février 2014, RG n°10/25019

- Vu : 6512
L’avenant au contrat n’ayant pas été signé par le franchisé, les magistrats soulignent que « si le silence ne vaut pas à lui seul acceptation, des circonstances particulières permettent de lui en donner la signification ». > Lire la suite

Résiliation du contrat d’agent commercial et indemnisation du mandant - Cass. com., 4 février 2014, pourvoi n°12-14.466

- Vu : 11966
La Cour de cassation souligne ici que, la rupture du contrat d’agent commercial étant imputable au mandant, il ne peut lui être alloué une indemnité de préavis, quand bien même il n’aurait commis aucune faute grave. > Lire la suite

Défaillance dans la gestion de son entreprise et non-atteinte des prévisionnels - CA Paris, 4 décembre 2013, RG n°13/08506

- Vu : 4778

Un franchisé fait établir son business plan suite aux informations fournies par le franchiseur et soulève ensuite la nullité du contrat pour erreur sur la rentabilité de l’entreprise de la part de son cocontractant.

> Lire la suite

La cessation de paiement des redevances par le franchisé sanctionnée - CA Montpellier, 10 déc. 2013, RG n°12/01380

- Vu : 4624

Un récent arrêt de la Cour d’Appel de Montpellier sanctionne le «manquement fautif» d’un franchisé qui avait cessé de payer ses redevances. Il est condamné à payer les redevances et la résiliation unilatérale du contrat à ses torts exclusifs est prononcée.

> Lire la suite

Le respect de son devoir d’information précontractuelle par le franchiseur – CA Lyon, 7 novembre 2013, RG n°12/03645

- Vu : 4375

L’arrêt rendu par la Cour d’appel de Lyon le 7 novembre 2013 est l’occasion pour les juges du fond de revenir sur le devoir d’information précontractuelle du franchiseur.

> Lire la suite

L’insuffisance du respect de la durée du préavis contractuel - Cass. com., 22 octobre 2013, pourvoi n°12-19.500

- Vu : 6027
Un contrat a été conclu entre un garagiste et un concessionnaire automobile. Un terme est mis à leur relation. Le concessionnaire réclame le versement d’une ... > Lire la suite

Rupture brutale et modification substantielle des conditions commerciales - CA Paris, 13 nov. 2013, RG n°11/22014

- Vu : 7119

L’article L.442-6, I, 5° du code de commerce sanctionne la rupture brutale, totale ou partielle, d’une relation commerciale établie ; la suppression d’une remise peut ainsi constituer un exemple de rupture partielle.

> Lire la suite

La remise d'un prévisionnel ne fait pas naître une obligation de résultat - Cass. com., 1er oct. 2013, pourvoi n°12-23.337

- Vu : 5763

L’arrêt rendu par la Cour de cassation le 1er octobre dernier est l’occasion de revenir sur le devoir d’information précontractuelle pesant sur la tête de réseau, plus particulièrement en matière de prévisionnels.

> Lire la suite

Clause de non-réaffiliation nulle du fait de son étendue et de la généralité de ses termes - CA Paris, 11 sept. 2013, RG n°11/14380

- Vu : 5599
La décision rendue par la Cour d'appel de Paris le 11 septembre 2013 est l'occasion de revenir sur les conditions de validité de la clause de non-réaffiliation. > Lire la suite

Rejet des actions en concurrence déloyale et parasitisme faute de preuve - CA Paris, 6 septembre 2013, RG n°12/12391

- Vu : 7369
Les notions de concurrence déloyale et de parasitisme, bien que fréquemment associées, n’en demeurent pas moins des notions juridiquement distinctes. > Lire la suite

Présentation erronée faite par le franchiseur (potentialités de l'activité et rentabilité) - CA Angers, 2 juil. 2013, RG n°11/01519

- Vu : 6251

Le franchiseur réalise un prévisionnel alors que le choix définitif du lieu d'implantation du magasin du franchisé n'avait pas été arreté, et donc sans qu'aucune étude préalable de la zone de chalandise n'ait été effectuée.

> Lire la suite

La non-réalisation par le franchisé du prévisionnel établi par le franchiseur - CA Paris, 20 juin 2013 et Cass. com., 25 juin 2013

- Vu : 5858
Si aucune dispostion légale ou réglementaire n'impose au franchiseur de remettre un prévisionnel au franchisé, il doit se montrer très prudent lorsqu'il décide de le faire. > Lire la suite

Indemnisation du préjudice subi en cas de rupture brutale - Cass. com., 11 juin 2013, pourvoi n°12-22.229

- Vu : 7525
L’article L.442-6, I, 5° du code de commerce sanctionne la rupture d’une relation commerciale établie intervenue de manière brutale, c’est-à-dire sans respecter un préavis d’une ... > Lire la suite

Absence de menace de rupture brutale et rupture brutale d’une relation commerciale - CA Paris, 6 juin 2013, RG n°10/25099

- Vu : 6628

Le commettant qui manque à ses obligations d’information en ne fournissant pas des éléments d’analyse sérieuse à ses affiliés, se comporte de façon déloyale et doit réparer le préjudice subi par les affiliés.

> Lire la suite

Le franchisé doit compenser les éventuelles carences de l’état du marché local - Cass. com., 28 mai 2013, pourvoi n°11-27.256

- Vu : 6255

Si le franchiseur doit informer le franchisé de l'état du marché, ce dernier se doit également de compléter ces informations par une étude de marché locale.

> Lire la suite

Le devoir de se renseigner pesant sur le candidat - CA Paris, 3 avril 2013, RG n° 10/05583

- Vu : 5533
Le devoir de se renseigner pesant sur le candidat et la non-réalisation des prévisionnels : absence de vice du consentement. > Lire la suite

Conditions de validité d’une clause de non-concurrence post-contractuelle - CA Bourges, 2 mai 2013, RG n°12/00818

- Vu : 9808
Les clauses de non-concurrence dites post-contractuelles sont ainsi parfaitement licites, dès lors que certaines conditions sont respectées. Elles doivent être limitées dans le temps et dans l’espace et être légitimes. > Lire la suite

L'obligation d'assistance du franchiseur

- Vu : 8198
Suite à la transmission de son savoir-faire, le franchiseur est tenu, afin d’aider le franchisé à le mettre en œuvre, à une obligation d’assistance. > Lire la suite

Preuve de l'information précontractuelle fournie par le franchiseur (CA Aix-en-Provence, 10 janv. 2013, RG n°11/14007)

- Vu : 6996

Il appartient au franchiseur de remettre, préalablement à la signature du contrat de franchise (en respectant un délai minimal de vingt jours), un document d’information précontractuelle (DIP) au franchisé afin de permettre à ce dernier de s’engager en connaissance de cause.

> Lire la suite

La clause d’astreinte, une clause particulièrement utile

- Vu : 19419

La clause « d’astreinte » peut être insérée dans tout contrat afin d’inciter le débiteur d’une obligation à respecter les termes de son engagement dans les délais convenus. Il sera ci-après revenu sur l'intérêt de ce type de clause.

> Lire la suite

Publicité comparative - CA Colmar, 12 juin 2012, RG n°12/01150

- Vu : 5565
La publicité ne doit pas laisser croire aux consommateurs que tous les produits de l’annonceur ont été pris en considération pour calculer le niveau général des prix et elle devient trompeuse dès lors qu’il n’est pas mentionné que la comparaison a porté sur un échantillon de produits. > Lire la suite

La violation d’une clause de non-concurrence post-contractuelle - Ord. TC Quimper, 23 août 2012, inédit

- Vu : 10244
Le juge des référés peut ordonner la cessation d’une activité intervenue en violation manifeste d’une clause de non-concurrence post-contractuelle insérée dans un contrat de franchise. > Lire la suite

Le juge face aux clauses abusives - CJUE, 14 juin 2012, aff. C-618/10

- Vu : 6572

Dans cette affaire, la CJUE répond à des questions préjudicielles sur l’interprétation de la Directive n° 93/13/CEE du 5 avril 1993 concernant les clauses abusives dans les contrats conclus avec les consommateurs.


> Lire la suite

Annonces de réduction de prix - Cass. crim., 26 juin 2012, pourvoi n°11-86.267

- Vu : 6781

A défaut de pouvoir établir la réalité des prix affichés pendant une opération promotionelle, le commerçant se rend coupable de pratique de nature à induire en erreur le consommateur.


> Lire la suite

Le préjudice lié au manquement d’un cocontractant à son obligation précontractuelle d’information - Cass. com., 10 juillet 2012, n° 11-21954

Publié au Bulletin

- Vu : 3834

Lorsque le cocontractant a fait le choix de ne pas demander l’annulation du contrat mais seulement la réparation d’un manquement à l’obligation précontractuelle d’information, son préjudice est uniquement constitué par la perte de chance d’avoir pu contracter à des conditions plus avantageuses.

 

> Lire la suite

Pénalités de retard exigibles en cas de retard de paiement

Décret n°2009-138 du 9 février 2009, JO du 11 février 2009

- Vu : 5883

Un décret du 9 février 2009 (décret n 2009-138, publié au Journal Officiel du 11 février 2009) a fixé à 3,79% le nouveau taux d’intérêt légal pour l’année 2009. Le taux d’intérêt légal est ainsi légèrement en baisse par rapport à celui fixé pour l’année 2008, qui s’élevait à 3,99%.

> Lire la suite

Le vice du consentement du franchisé s’apprécie in concreto

Illustrations jurisprudentielles

- Vu : 3447

Ainsi qu’il ressort de la jurisprudence, le vice du consentement du franchisé s’apprécie in concreto, c'est-à-dire en fonction des connaissances et des capacités du franchisé lui-même.

> Lire la suite

Rappel sur les conditions d’annulation d’un contrat pour dol et erreur

CA Rouen, 29 mars 2018, n°16/02758

- Vu : 530

Les juges du fond rappellent les conditions d’annulation d’un contrat de franchise pour dol ou erreur, qui suppose en effet que celui à l’origine d’une telle demande soit en mesure de démontrer, outre l’information manquante et/ou erronée, que l’erreur commise ait été déterminante et ait vicié son consentement et, en cas de demande fondée sur le dol, que l’auteur du manquement invoqué a poursuivi une intention dolosive.

> Lire la suite
Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 72756
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 55751
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38033
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 33780
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 30400
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©