webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Contrat de réservation

Retour

Le contrat de réservation (ou contrat de réservation de zone) s'analyse en une promesse unilatérale de contrat, par laquelle la tête de réseau (le Promettant) s’engage envers un candidat (le Bénéficiaire) à signer avec ce dernier sous certaines conditions, et à ne pas consentir de contrat de distribution (franchise, concession, commission-affiliation, partenariat, licence, etc.) sur une zone géographique déterminée contractuellement, pendant une durée définie par avance. Le contrat de réservation est généralement conclu intuitu personae pour le franchiseur, en considération de la personne du candidat.

 

L'utilité du contrat de réservation en justifie l'usage assez répandu : le candidat peut ainsi rechercher un local et étudier la faisabilité de son projet sans craindre qu’un autre candidat ne s’installe sur le territoire qui lui est ainsi réservé.

 

Ce contrat peut comporter d'autres obligations à la charge de la tête de réseau, telles qu'une assistance à la recherche du site, voire un agrément à l'emplacement, une assistance dans l'obtention du prêt, une aide à la préparation de l'ouverture du point de vente du candidat, etc.

 

Ce contrat peut comporter d'autres obligations à la charge du distributeur, telles l'obligation de tout mettre en oeuvre pour rechercher un local conforme aux critères du réseau, une obligation de confidentialité, une obligation de non-concurrence (pendant la durée de la période fixée par le contrat de réservation et, si besoin, au-delà de cette période), etc.

 

Le plus souvent (mais sans que cela ne soit obligatoire), cette immobilisation de zone au profit du candidat est rémunérée par une indemnité d’immobilisation payée par le candidat à la tête de réseau (le document d’information précontractuelle de l’article L. 330-3 du code de commerce doit alors être remis 20 jours avant le paiement de cette somme). Le plus souvent également, le contrat prévoit que cette indemnité s’impute sur le montant du droit d’entrée en cas de conclusion du contrat projeté.Lorsque le contrat définitif n'est pas signé dans le délai contractuel, il est d'usage que l'indemnité d'immobilisation soit conservée par la tête de réseau (lorsque l'absence de signature du contrat définitif se justifie par l'impossibilité d'obtention par le candidat de son financement, le contrat de réservation peut prévoir qu'une partie de ladite indemnité soit restituée au candidat).

 

 

Pour une approche systématique du contrat de réservatiion en droit de la franchise :

 

Voir également, sur le contrat de réservation, une sélection de décisions et de commentaires :

Synonymes : Contrat de réservation de zone
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©