webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Clause de non-concurrence

Retour

La clause de non-concurrence est celle par l'effet de laquelle une des parties à un contrat s’interdit d’exercer une activité concurrente de celle exercée par l’autre partie au contrat.

 

Ces clauses de non-concurrence peuvent s'appliquer pendant la durée du contrat (on utilise alors le plus souvent l'expression "clauses de non conccurence" pour les désigner) et les clauses de non-concurrence post-contractuelles, qui s'applique postérieurement à la cessation du contrat.

 

La clause de non-concurrence interdit d’exercer une activité concurrente pendant la durée d’exécution du contrat. La clause de non-concurrence renforcée permet au franchiseur de bénéficier d’un recours contre le franchisé en cas de violation par tout tiers, tels que ses salariés ou ses actionnaires/associés, mandataires ou représentants et autres personnes désignées selon les modalités décrites, en cas de violation de la clause de non concurrence, y compris pendant l’exécution du contrat.

 

La clause de non-concurrence post-contractuelle interdit d’exercer une activité concurrente après la cessation du contrat. 

Synonymes : Clause de non rétablissement
Antonymes : Liberté d’établissement
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©