LMR #31 Les clauses d’interprétation dans les contrats de distribution

Les clauses d’interprétation dans les contrats de distribution

Les difficultés d’interprétation du contrat étant source d’insécurité, les clauses d’interprétation permettent de limiter les discussions sur le sens à donner aux clauses du contrat.

 

Ces différentes clauses sont d’autant plus pertinentes que :

  • les textes en vigueur n’empêchent pas les aléas de l’interprétation judiciaire,
  • les contrats de distribution sont souvent des contrats d’adhésion s’interprétant contra proferentem.

Code civil, articles 1188 et suivants (règles d’interprétation) ; Code civil, article 1110, al. 2 (contrat d’adhésion).

 

La clause de voisinage invite à interpréter le contrat à la lumière de tous les autres contrats ou documents échangés entre les parties.

Clause

La clause d’intégralité permet au contraire de limiter les droits et obligations des parties au contenu exprès du contrat écrit : les faits et actes extérieurs à l’écrit sont dénués de force obligatoire. Elle évite par exemple qu’une publicité influe sur l’interprétation à donner au contrat.

Cass. civ. 3ème, 3 avril 2002, n°01-01.647 (publicité) ; CA Paris, 5e ch., 15 juin 2005, RTD civ. 2006, p. 111 (validité de la clause)

 

La clause de priorité établit une hiérarchie entre les documents contractuels échangés par les parties.

 

La clause de définition précise le sens des termes « stratégiques » du contrat.

 

 

 

Pour recevoir La Minute des Réseaux directement sur votre téléphone portable via notre compte WhatsApp,

vous pouvez scanner notre QR code :

Sommaire

Autres articles

some
Intelligence économique : lutter contre la prédation d’informations stratégiques ou de savoir-faire
Les entreprises font face, au quotidien, à des stratagèmes mis en œuvre par leurs concurrents français et étrangers. L’objectif est d’obtenir un maximum d’informations confidentielles, de documents, de savoir-faire voire de technologies. Les ingérences peuvent être privées et dans ce…
some
LMR #50 : Le contrat de réservation de zone
Le contrat de réservation de zone (CRZ) est celui par lequel une tête de réseau s’engage à signer un contrat de distribution avec un candidat, à la condition que ce dernier trouve un local sur un territoire et dans un…
some
LMR #49 : Les attraits du contrat commercial signé en la forme authentique
Les attraits du contrat commercial signé en la forme authentique   Traditionnellement, les contrats commerciaux sont des actes sous seing privé, c’est-à-dire signés par les seules parties contractantes (Article 1372 du Code civil). Les actes sous seing privé n’ont de…
some
LMR #48 : La clause de retour à meilleure fortune
La clause de retour à meilleure fortune La clause de retour à meilleure fortune (ou claw-back clause) désigne la stipulation selon laquelle un débiteur, auquel il a été consenti une remise de sa dette, s’engage à rembourser cette dette si…
some
LMR #47 La clause compromissoire dans les contrats commerciaux (en droit international)
La clause compromissoire dans les contrats commerciaux (en droit international)   La clause compromissoire est la convention par laquelle les parties à un ou plusieurs contrats s’engagent à soumettre à l’arbitrage les litiges qui pourraient naître relativement à ce ou…
some
LMR #46 La clause compromissoire dans les contrats commerciaux (en droit interne)
La clause compromissoire dans les contrats commerciaux (en droit interne) La clause compromissoire est la convention par laquelle les parties à un ou plusieurs contrats s’engagent à soumettre à l’arbitrage les litiges qui pourraient naître relativement à ce ou à…