webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Immobilier
 

Transformation d’un bail dérogatoire en bail commercial et sort du cautionnement - Cass. civ. 3ème, 23 mai 2013, pourvoi n°11-17071

La transformation du bail dérogatoire en bail commercial lie tous les cotitulaires du bail initial et l’extension du cautionnement au nouveau bail commercial suppose une stipulation expresse du contrat de cautionnement.


On le sait, la transformation du bail dérogatoire en un bail commercial lie tous les cotitulaires du bail initial, qu’ils soient ou non personnellement exploitants du fonds, et l’extension du cautionnement au nouveau bail commercial nécessite une stipulation expresse du contrat de cautionnement.

A cet égard, l’arrêt rendu par la cour de cassation apporte des précisions utiles quant au régime de la transformation d’un bail dérogatoire en un bail commercial du fait de sa poursuite.

L’article L.145-5 alinéa 2 du Code de commerce prévoit qu’un bail dérogatoire y est automatiquement soumis si le preneur reste et est laissé en possession au terme du contrat, à condition néanmoins qu’un fonds de commerce soit exploité dans les lieux loués ou que ceux-ci soient nécessaires à son exploitation. Mais, qu’en est-il en cas de cotitularité du bail dérogatoire ? Sa transformation en bail commercial lie-t-elle le cotitulaire qui n’exploite pas personnellement le fonds ?

Par l’arrêt commenté, la troisième chambre de la Cour de cassation apporte une réponse positive. La solution est conforme au texte même de l’article L.145-1 du code de commerce, qui n’exige pas que le (ou les) preneur(s) exploite(nt) personnellement le fonds ; elle est aussi respectueuse de l’intention des parties, le bailleur conservant la garantie découlant de la cotitularité du bail qui, dès l’origine, a pu le conduire à consentir au contrat.

VOIR AUSSI

Désordre de construction : l’étendue des travaux de reprise doit être strictement justifiée

Cass. civ. 3ème, 21 juin 2018, n°17-15.897

- Vu : 1028

Dès lors que le désordre affectant le local commercial d’un immeuble, consistant en la violation des normes d’accessibilité aux personnes handicapées, peut être réparé soit par l’aménagement du trottoir soit par l’abaissement du seuil du local, la destruction et la reconstruction complète de l’ouvrage n’est pas justifiée.

> Lire la suite

Allongement de la durée de validité des autorisations d'exploitation commerciale

Décret n°2016-1728 du 15 décembre 2016 relatif aux autorisations d'exploitation commerciale

- Vu : 3245

Le délai pour ouvrir un projet commercial au public ou à la clientèle, au sens de l'article R. 752-20 du Code de commerce, est maintenu à 3 ans, à compter de la date à laquelle le permis de construire est devenu définitif, pour les projets portant sur la réalisation d'une surface de vente inférieure ou égale à 2.500 m2 ; il est prolongé de 2 ans (lorsque la surface de vente à créer est comprise entre 2.500 m2 et 6.000 m2) et de 4 ans lorsque la surface de vente à créer est supérieure à 6.000 m2.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 96377
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 86208
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 40645
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 40373
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©