webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >International
 

Covid-19 - Passeport Vaccinal : Certificat Vert Numérique Européen

Actualités

Le Conseil de l’Union européenne (« UE ») (« le Conseil ») a approuvé, le 14 avril 2021, un mandat de négociation avec le Parlement européen sur la proposition de Certificat Vert Numérique (« Certificat »). Ce Certificat facilitera la libre circulation en Europe en apportant la preuve qu'une personne a été vaccinée contre la Covid-19, s'est remise de cette maladie ou présente un résultat de test négatif, le cas échéant.

Pour mémoire :

La Commission européenne a présenté, le 17 mars 2021, la proposition de règlement créant le Certificat, doté d’un QR code à présenter lors de déplacement dans les pays membres de l’UE, soumis à la procédure législative ordinaire, suggérant qu'elle devrait être adoptée avant l'été 2021.

Le 19 mars 2021, le Conseil a approuvé la mise en place et le mandat du groupe ad hoc afin d'accélérer de façon prioritaire les négociations portant sur les propositions susmentionnées.

Cette proposition vise à faciliter une libre circulation sûre au sein de l'UE dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Le Certificat mentionnerait :

  • Si le voyageur a été vacciné contre la Covid-19 (type de vaccin reçu) ;
  • S’il a reçu un résultat négatif au test de la Covid-19 ;
  • Des informations sur toute infection antérieure à la Covid-19.

Pour approfondir :

Le cadre juridique du Certificat comprend deux propositions législatives :

  • La première concerne les citoyens de l'UE et les membres de leur famille ; 
  • La seconde concerne les ressortissants de pays tiers séjournant ou résidant légalement sur le territoire d'un État membre.

Selon ces propositions, il sera possible d'utiliser le Certificat dans les 27 États membres de l'UE.

Il sera également introduit en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.

Le Certificat sera également ouvert à des initiatives développées à l'échelle mondiale.

Les principales modifications introduites dans les textes législatifs par le Conseil sont les suivantes :

  • Une référence au fait que le Certificat n'est pas une condition préalable à l'exercice des droits de libre circulation et qu'il ne s'agit pas d'un document de voyage, afin de souligner le principe de non-discrimination, en particulier à l'égard des personnes non vaccinées ;

  • Un nouvel article sur la dimension internationale du Certificat, qui clarifie le traitement à réserver aux certificats délivrés aux citoyens de l’UE et aux membres de leur famille, ainsi qu’aux ressortissants de pays tiers dont le séjour/la résidence est légale, qui sont vaccinés dans des pays tiers ;

  • Les dispositions relatives à la protection des données ont été renforcées dans l’ensemble du texte du règlement principal, notamment sur la base de l'avis conjoint du contrôleur européen de la protection des données et du comité européen de la protection des données ;

  • Le texte comprend désormais une disposition transitoire visant à garantir aux États membres la possibilité de continuer à utiliser les systèmes actuellement en place pendant une courte période de six semaines après l'entrée en vigueur du règlement principal et jusqu'à ce que le cadre du Certificat soit pleinement opérationnel sur leur territoire ;

  • Le texte du projet de règlement contient une disposition permettant à l'Irlande et aux autres États membres d'accepter mutuellement les certificats délivrés à des ressortissants de pays tiers, sur la base de la réciprocité.

Evidemment, ce Certificat ne manquera pas de soulever des interrogations en matière de protection des données personnelles.

Prochaines étapes :

  • Les députés du Parlement européen débattront et voteront la proposition de la Commission ;
  • Puis la phase de négociation avec les États membres sera ouverte ;
  • Les négociations interinstitutionnelles commenceront dès que possible.

Les États membres ont souligné leur volonté de faire en sorte que le cadre soit prêt d'ici à l'été 2021.

La Chine

Le 8 mars 2021, la Chine a lancé l’application « WeChat International Travel Health Certificate », qui permet à ses citoyens de quitter le territoire en emportant avec eux un certificat prouvant qu’ils ont été vaccinés.

Ce document, qui indique les résultats des tests de détection d’acides nucléiques et la présence d’anticorps spécifiques, constitue un premier pas vers un passeport vaccinal chinois.

Les Etats-Unis

La Maison Blanche a affirmé, le 6 avril 2021, qu'elle n'imposerait pas de passeport sanitaire aux Américains pour montrer qu'ils ont été vaccinés contre la Covid-19, tout en soulignant que le secteur privé était libre d'avancer vers cette idée.

 

A rapprocher : Communiqué de presse du Conseil en date du 14 avril 2021 ; Communiqué de presse du Parlement européen en date du 26 avril 2021

VOIR AUSSI

Tribunal compétent dans l’Union : litige entre actionnaires

CJUE, 7 mars 2018, aff. C-560/16

- Vu : 2265

Un recours ayant pour objet le contrôle du caractère raisonnable d’une contrepartie, dans le cadre d’une procédure d’éviction des actionnaires minoritaires, relève de la compétence exclusive des tribunaux de l’Etat membre sur le territoire duquel cette société est établie.

> Lire la suite

Livraison intra-communautaire et non-assujettissement à la TVA du commissionnaire en douanes

Cass. com., 10 février. 2015, pourvoi n°12-28.770

- Vu : 5372

Un assujetti à la TVA disposant de justificatifs de l'expédition de biens à destination d'un autre État membre et du numéro d'identification à la TVA de l'acquéreur doit être présumé avoir effectué une livraison intra-communautaire exonérée de TVA, à moins que l'administration n'établisse que la livraison en cause n'a pas eu lieu.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 103319
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 87488
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 42697
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 42644
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©