webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >International
 

Application stricte du Règlement Bruxelles I

Cass. civ. 1ère, 4 mai 2017, n°16-12.853, Publié au Bulletin

L’article 22 d du Règlement Bruxelles I concernant les compétences exclusives de tribunaux nationaux doit s’interpréter de manière stricte. Lorsque l’objet principal d’un litige ne porte pas sur l’une des compétences exclusives énoncées audit article, alors l’article 22 du Règlement Bruxelles I ne trouve pas à s’appliquer.



Ce qu’il faut retenir : L’article 22 d du Règlement Bruxelles I concernant les compétences exclusives de tribunaux nationaux doit s’interpréter de manière stricte. Lorsque l’objet principal d’un litige ne porte pas sur l’une des compétences exclusives énoncées audit article, alors l’article 22 du Règlement Bruxelles I ne trouve pas à s’appliquer.

 

Pour approfondir : Une société roumaine, la société Euroinvest a confié la gestion d’un centre commercial situé en Roumanie à la société CEGIS imobiliare, filiale locale de la société Compagnie européenne de gestion immobilière et services (CEGIS France), société française. La Société Euroinvest a assigné la société CEGIS France en paiement de différentes condamnations prononcées par les juridictions roumaines à l’encontre de CEGIS France en raison de sa gestion fautive. Le mandataire judiciaire de la société CEGIS France a été assigné par la société Euroinvest en intervention forcée devant le juge français.

La Cour d’appel de Versailles, dans un arrêt du 20 octobre 2015 s’est déclarée incompétente considérant que seul un tribunal roumain pouvait se prononcer sur la fictivité de la société CEGIS France. La Cour de cassation ne suit pas ce raisonnement et casse l’arrêt de la Cour d’appel au motif que l’action n’avait pas pour objet de se prononcer sur la fictivité de la société mais avait pour objet le paiement des sommes dues au titre de la gestion fautive de la société.

La Cour de cassation retient en effet que « l’action de la société Euroinvest intermed n'avait pas pour objet principal de prononcer la fictivité de cette société mais tendait au paiement de sommes dues au titre de la gestion fautive d'un centre commercial ».

Cette décision a été rendue en application de l’article 22 du Règlement Bruxelles I n° 44/2001 du Conseil du 22 décembre 2000 concernant la compétence judiciaire, la reconnaissance et l'exécution des décisions en matière civile et commerciale.

Aux termes du 2) de cet article : « Sont seuls compétents, sans considération de domicile: 2) en matière de validité, de nullité ou de dissolution des sociétés ou personnes morales ayant leur siège sur le territoire d'un État membre, ou de validité des décisions de leurs organes, les tribunaux de cet État membre. Pour déterminer le siège, le juge applique les règles de son droit international privé ».

Par conséquent, à compter du moment où l’objet principal du litige n’est pas de constater la validité, la nullité ou la dissolution d’une société, mais bien de statuer sur une demande en paiement adressé à une société française, l’article 22 du Règlement Bruxelles I ne trouve pas à s’appliquer.

L’article 22 du Règlement Bruxelles I doit s’interpréter de manières strictes et l’enseignement de cet arrêt est parfaitement transposable aux dispositions du Règlement Bruxelles I Bis No 1215/2012 du Parlement Européen et du Conseil du 12 décembre 2012 concernant la compétence judiciaire, la reconnaissance et l’exécution des décisions en matière civile et commerciale et notamment à son article 24 relatif aux compétences exclusives des tribunaux des états membres.

 

A rapprocher : Règlement Bruxelles I n° 44/2001 DU CONSEIL du 22 décembre 2000 concernant la compétence judiciaire, la reconnaissance et l'exécution des décisions en matière civile et commerciale ; Règlement Bruxelles I Bis No 1215/2012 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 12 décembre 2012 concernant la compétence judiciaire, la reconnaissance et l’exécution des décisions en matière civile et commerciale.

VOIR AUSSI

Luxe en Chine : une protection juridique des marques essentielle sur un marché en plein essor

- Vu : 414

En 2018, (I) la clientèle chinoise représentait un tiers de la clientèle mondiale du luxe, (II) les clients chinois ont réalisé 27% de leurs achats en Chine et non à l’étranger, et (III) les achats de produits de luxe en Chine ont représenté une valeur d’environ 25 milliards d’euros (170 milliards de RMB), soit un bond de + 20% par rapport à 2017.

> Lire la suite

Afrique Subsaharienne - Brèves en matière de droit de la distribution

- Vu : 7056
Il sera ici abordé l'actualité touchant le droit de la distribution en Afrique Subsaharienne et plus particulièrement en Afrique du Sud, Angola, Côte d'Ivoire et Sénégal. > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 83617
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 81930
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39237
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 37634
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©