webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Distribution
 

Indemnité de l’agent commercial et refus de conclusion d’un nouveau contrat

Cass. com., 21 juin 2017, n°15-29.127, Publié au Bulletin

L’agent commercial qui refuse de conclure un nouveau contrat à l'expiration du précédent n'a pas l'initiative de la cessation du contrat au sens de l’article L. 134-13 du Code de commerce, et n'est donc pas privé du droit à indemnité prévu par l’article L. 134-12 du même code.



Ce qu’il faut retenir : L’agent commercial qui refuse de conclure un nouveau contrat à l'expiration du précédent n'a pas l'initiative de la cessation du contrat au sens de l’article L. 134-13 du Code de commerce, et n'est donc pas privé du droit à indemnité prévu par l’article L. 134-12 du même code.

 

Pour approfondir : La société E… a conclu successivement des contrats d'agence commerciale avec la société S… (l’agent commercial) à durée déterminée, les deux derniers venant à échéance le 31 décembre 2011 ; par lettres des 2 mai et 8 septembre 2011, la société E… a notifié à l’agent commercial le non-renouvellement des contrats à leur terme tout en engageant des négociations en vue de la conclusion d'un nouveau contrat, qui n'ont finalement pas abouti à un accord.

Se prévalant du non-renouvellement abusif du contrat par l’agent commercial, la société E… l'a assignée en réparation de son préjudice et l’agent commercial a demandé, reconventionnellement, le paiement d'une indemnité de cessation de contrat.

Pour rejeter cette demande d'indemnité de cessation de contrat, les juges du fond (CA Paris, 17 déc. 2015, n°14/05560) avaient retenu que la société E… a proposé dans des conditions loyales le renouvellement des contrats précédents par un nouveau contrat qui ne remettait pas en cause les intérêts économiques de [l’agent commercial] et que [ce dernier], après en avoir accepté et mis en œuvre certaines modalités, a décidé de refuser ce renouvellement alors même qu'elle ne démontre pas que ce nouveau contrat modifiait de façon substantielle les conditions économiques de sa relation commerciale avec son mandant ; la Cour d’appel en déduisait qu’en refusant de conclure le nouveau contrat proposé par la société E…, l’agent commercial avait été à l'origine de la rupture de leurs relations et ne pouvait donc prétendre à cette indemnité.

Par l’arrêt commenté (Cass. com., 21 juin 2017, n°15-29.127), la Cour de cassation retient, au visa des articles L.134-12 et L. 134-13 du Code de commerce, « qu'en statuant ainsi, alors que l'agent commercial qui refuse de conclure un nouveau contrat à l'expiration du précédent n'a pas l'initiative de la cessation du contrat au sens du second texte susvisé, de sorte qu'il n'est pas privé du droit à indemnité prévu par le premier, la cour d'appel a violé lesdits textes ».

Cette solution peut se justifier dès lors que, ainsi que le relevait le pourvoi, l'article L. 134-13 du Code de commerce, en ce qu'il prévoit que l'indemnité compensatrice légale n'est pas due lorsque « la cessation du contrat résulte de l'initiative de l'agent », vise l'hypothèse de la cessation du contrat en cours, et non le défaut de conclusion d'un éventuel nouveau contrat.

 

A rapprocher : Cass. com., 19 mars 2013, n°12-13.258 et n°12-14.173, LDR 1er juin 2013

VOIR AUSSI

[VIDEO] Réussir à devenir franchiseur, par Sylvain BARTOLOMEU, Dirigeant associé de Franchise Management

Réflexions d'Experts

- Vu : 732

Sylvain BARTOLOMEU, Dirigeant associé de Franchise Management, nous livre ses conseils pour réussir le développement de son réseau de franchise.

> Lire la suite

Nullité du contrat de franchise – CA Agen, 23 octobre 1989, Juris-Data n°1989-046163

Brève

- Vu : 2971

La nullité du contrat de franchise doit être prononcée dès lors que, au moment de sa conclusion, le franchiseur n’avait pas les qualités d’ancienneté d’expérience et de notoriété dans sa branche d’activité.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 107097
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88034
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44192
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43537
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©