webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >International
 

Le 13ème plan quinquennal chinois : une aubaine pour les entreprises françaises

Le 16 mars 2016, la Chine a adopté un nouveau plan quinquennal à l'occasion de la réunion annuelle du Parlement (« 4ème réunion du 12ème Congrès national du peuple » « 十二届全国人大四次会议 »).

Quoique l’on en dise, ou que l’on entende, la Chine économique résiste. Le FMI retient une croissance de 6,5% pour l’année et la Banque Centrale ne soutient apparemment plus le yuan. La Bourse est active. L’internet explose. Les Chinois sont de plus en plus visibles en France, en Europe et dans le Monde.

Le 13ème plan quinquennal (le « Plan Quinquennal »), couvrant la période 2016-2020, adopté (16 mars 2016 publié officiellement le 17 mars 2016 sur le site du gouvernement central) à l'occasion de la réunion annuelle du Parlement, est l’occasion de faire un point sur les grandes orientations de la Chine pour les 5 prochaines années. Il est riche d’enseignement sur les orientations stratégiques de ce pays devenu cette année la première puissance mondiale en même temps que la France peine à se maintenir dans le Top 10.

Alors que la Chine connaît diverses turbulences économiques depuis l’été 2015, le Plan Quinquennal, qui fixe les grandes orientations économiques du pays pour les cinq prochaines années, est ambitieux en prévoyant les projets innovants de grande ampleur.

Le Plan Quinquennal se concentrera sur trois domaines que sont (i) l’accès au plus grand nombre à Internet - « Internet Plus », (ii) le secteur des services et (iii) les industries stratégiques. Il s’articule autour de 5 mots clés : « l'innovation », « la coordination », « une société libre de toute corruption », « davantage d'ouverture » et « un développement partagé » pour attirer les entreprises étrangères. Le mot « Innovation » apparaît au moins 200 fois dans le texte du Plan Quinquennal, les autres « coordination », « une société libre de toute corruption », « davantage d'ouverture » et « un développement partagé » apparaissent également plusieurs fois, expliquant les stratégies dans des prochaines années.

Les enseignements essentiels du Plan Quinquennal sont les suivants :

   1. Objectif de croissance

Affectée par la faiblesse de la demande intérieure et internationale, la croissance chinoise est tombée en 2015 à son niveau le plus bas depuis 25 ans, avec « seulement » 6,9 % d’augmentation du PIB. Par rapport aux craintes du début de l’année, la Chine économique se porte nettement mieux. Avec le nouveau plan d'investissement public, le gouvernement chinois espère ainsi compenser en partie le ralentissement enregistré notamment dans la construction et l'immobilier. L'objectif visé est de relancer à 6,5 % par an une croissance économique. Les autorités de Pékin tablent sur une croissance du PIB située entre 6,5 à 7 % pour l’année 2016 et sur au moins 6,5 % en moyenne sur les cinq années suivantes. Le FMI retient une croissance de 6,5% pour l’année 2016. Et surtout, pour la première fois, la part des services dans ce PIB dépasse 50%, et ce PIB est généré à 66% par la consommation, et non plus comme hier, par les grands projets de l’Etat.

A horizon 2020, l’objectif visé est un doublement du PIB par rapport à l’année 2010.

   2. Déficit budgétaire

Malgré les mesures de soutien à la croissance et la politique d’endettement, Pékin veut limiter le déficit public à 3 % du PIB.

De nombreux observateurs étrangers s'attendaient à voir Pékin creuser son déficit budgétaire pour stimuler la croissance, mais l'objectif a été fixé à 3 % du PIB pour l'année 2016. Si cet objectif est plus important que celui enregistré pour l’année 2015 (i.e. 2,3 %), il n’atteindra pas les 4 % comme certains le pensaient. La dette publique pourrait s'élever en 2016 à 43 % du PIB, soit 10 % de plus qu'en 2012. De leurs côtés, les analystes mettent en garde contre une trop forte envolée du crédit. En cause, les prêts bancaires qui ont fortement progressé. La dette totale de la Chine (dette publique et dette privée confondue) atteint désormais 250 % du PIB, selon les estimations d'experts. Cet indicateur sera à suivre avec attention.

   3. Budget de la défense

Quoique ralentie, la hausse du budget de la défense reste conséquente, à 7,6 %. La Chine devrait continuer d'augmenter cette année le budget de la défense. A 7,6 %, cette augmentation sera la plus faible depuis 2010, mais demeure néanmoins significative. Les dépenses militaires ont connu une croissance annuelle à deux chiffres presque sans discontinuer au cours des deux dernières décennies, alors que Pékin faisait preuve d'une fermeté de plus en plus marquée dans les différends territoriaux avec ses voisins situés en mer de Chine orientale et méridionale. A noter qu’avec 887 milliards de yuans (124 milliards d'euros), le budget chinois de la défense représentait l’an dernier le quart de celui des Etats-Unis.

   4. Objectif de stabilité de la devise chinoise (Yuan / Renminbi)

Depuis la dévaluation du Yuan décidée en août 2015, le Yuan a perdu 5 % face au dollar américain. En 2015, les autorités ont utilisé plusieurs centaines de milliards de dollars de réserves de change pour stabiliser la devise. Le Plan Quinquennal promet de maintenir le taux de change « généralement stable, tout en poursuivant les réformes de libéralisation du taux de change ».

   5. Taux de chômage

La Chine concentrera ses efforts sur la création de nouveaux emplois et la restructuration de son industrie. Le Plan Quinquennal (i) vise en effet la restructuration d'industries aujourd’hui peu performantes et en partie responsables de la pollution et (ii) envisage d’alléger la masse salariale. En effet, sur le front de l'emploi, Pékin veut supprimer 1,8 million de postes dans les industries houillères et sidérurgiques. Selon le gouvernement, ce ne sont pas moins de 5 à 6 millions de salariés d'entreprises publiques maintenues artificiellement à flot qui perdront leur emploi d’ici 2018. Cependant, Pékin promet de débloquer l’équivalent de 21 milliards d'euros d’ici là pour la réinsertion des employés licenciés et vise 10 millions de créations d'emplois dans d'autres secteurs. Pour 2016, le taux de chômage serait maintenu en dessous de la barre des 4,5 %.

   6. Innovation

L'innovation est le premier moteur du développement. Ainsi, le gouvernement chinois compte porter ses dépenses de recherche à 2,5 % du PIB, soit 0,4 % de plus que dans le cadre du précédent plan quinquennal (2011-2015), et générer 60% de la croissance par les brevets et techniques ainsi mis au point. Le Plan Quinquennal souligne (i) l’importance de l’innovation technologique au sein de l’innovation globale de la société, (ii) le renforcement des recherches fondamentales et de l’innovation originale et intégrée, et (iii) l’augmentation de la capacité d’innovation. L’environnement va aussi recevoir sa part grâce à l’innovation, pour réduire sous 5 ans 25% la dépense en eau, 15% de l’énergie, et 18% des émissions de CO2.

Un atout pour les entreprises étrangères à fortes compétences et innovation reconnue, en particulier les entreprises françaises.

   7. Population

A horizon 2020, le taux d’urbanisation devrait ainsi atteindre 60 %, contre près de 56 % à ce jour. 300 millions de citoyens défavorisés changeront d’habitat et/ou de statut : (i) un tiers, émigrés dans les grandes villes, recevront le permis de résidence (hukou), ouvrant à eux et leur famille, le droit aux écoles et à une couverture sociale ; (ii) un tiers sera relogé sur place, au village ou dans les banlieues pauvres, et (iii) les derniers 100 millions iront dans des villes nouvelles au Centre et à l’Ouest du pays.

Pour soutenir la consommation, le Plan Quinquennal vise à faire migrer de façon plus importante la population rurale vers les nouveaux centres urbains. Le Plan Quinquennal promut également l’idée de « Santé Chine » en encourageant l’établissement d’un système intégré des secteurs privés de soin. Encore une opportunité pour le entreprises françaises.

   8. Infrastructures

L’immense programme d’équipements va se poursuivre.

Après avoir mené tambour battant le maillage du pays avec des lignes ferroviaires à grande vitesse, regroupant aussi les deux grandes compagnies du pays, la Chine a pour objectif de porter son réseau autoroutier, à horizon 2020, à près de 30.000 kilomètres, soit une augmentation de plus de moitié en seulement cinq ans. Le Plan Quinquennal prévoit le doublement de la production d'énergie nucléaire, la construction de 10.000 kilomètres d'autoroutes et de 50 aéroports, corrélativement à la fusion des grandes sociétés d’Etat de l’aéronautique, ainsi que la création que 50 millions d'emplois dans les zones urbaines en cinq ans.

   9. Industries stratégiques

Dans les domaines de la technologie, le Plan Quinquennal définit les industries stratégiques comprenant les nouvelles énergies, le développement de matières nouvelles, l’aéronautique, la biotechnologie, la protection environnementale, les technologies de communication et d'information de nouvelle génération, l’Internet Plus, et l’intelligence artificielle (« Made in China 2025 »). S’agissant de « Made in China 2025 », c’est le premier d’une série de plans décennaux lancé en mai 2015 ayant pour objectif de transformer l’industrie chinoise à l’horizon 2049, date à laquelle la République populaire de Chine célèbrera son centenaire. Aux considérations écologiques s’ajoute ainsi la nécessaire montée en gamme de l’industrie chinoise confrontée à la concurrence grandissante des autres puissances asiatiques, dans un contexte de hausse rapide des salaires dans l’industrie.

L’objectif est aussi, voire surtout, que la Chine conquiert son autonomie dans dix secteurs : les nouvelles technologies de l’information, la robotique et les automates, l’aérospatial, l’ingénierie navale et ferroviaire, les véhicules basse consommation, les équipements électriques, l’équipement agricole, les nouveaux matériaux et les biotechnologies.

La Chine est un grand pays qui a réagi face aux contraintes d’une économie libéralisée.

Elle est aujourd’hui face à son destin, au centre des points cardinaux de son passé, riche de sagesse et de culture, de son histoire, de l’expérience des trente dernières années, des choix du futur en matière sociale, économique, environnementale et international.

VOIR AUSSI

Exportation et contrefaçon de marque : revirement de jurisprudence

Cass. com., 17 janvier 2018, n°15-29.276

- Vu : 2127

L’usage en France d’une marque française sur des produits destinés à l’exportation en Chine constitue un acte de contrefaçon.

> Lire la suite

La France : un des pays les plus attractifs d'Europe

Interview de Jean-Charles SIMON et Lara BOURSIER pour le magazine CONNEXIONS

- Vu : 3439
Chine : le Bureau Chine de SIMON Associés interviewé dans le dernier numéro de CONNEXIONS Magazine de la CCI de France en Chine. > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 82099
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 74780
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38966
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 36589
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©