LMR #123 : Vers l’inconventionnalité de l’article L. 341-2 du code de commerce ?

Vers l’inconventionnalité de l’article L. 341-2 du code de commerce ?

La Cour de cassation vient d’affirmer que l’article L. 341-2 du code de commerce, qui liste les conditions de validité des clauses de non-concurrence et de non-réaffiliation post-contractuelles, était applicable aux « activités de services auprès de particuliers » (Cass. com. 5 juin 2024, n° 23-15.741).

 

Mais des doutes très sérieux existent quant à la compatibilité de l’article L. 341-2 du code de commerce avec le droit de l’UE (Article 101 TFUE, règlement n° 720/2022 ; article 3 du règlement 1/2003).

 

En effet, la loi nationale doit obligatoirement se conformer au droit de l’UE, à moins qu’il s’agisse de « dispositions de droit national qui visent à titre principal un objectif différent de celui visé » par l’article 101 TFUE (Article 3 du règlement 1/2003).

 

Or, l’article L. 341-2 du code de commerce prévoit une sanction automatique en cas de non-respect d’une des quatre conditions de validité, alors que la sanction prévue par le règlement 720/2022 est loin d’être automatique, car il est possible de s’appuyer sur la théorie des restrictions accessoires ou sur les exemptions individuelles pour éviter la qualification d’entente.

A.-S. Choné-Grimaldi, in La systématique des contentieux concurrence en Europe, Bruylant, sous la dir. G. Godiveau, 2021. ; D. et N. Ferrier, Droit de la distribution, LexisNexis 9ème éd., 2020, n° 790 ; C. Grimaldi, « Clause de non-concurrence post-contractuelle et pratique anticoncurrentielle », RDC 2018/3, p. 373.

 

Pour recevoir La Minute des Réseaux directement sur votre téléphone portable via notre compte WhatsApp,

vous pouvez scanner notre QR code :

 

Sommaire

Autres articles

some
LMR #126 : Multi-franchise et durée du contrat
Multi-franchise et durée du contrat Le franchiseur et le multi-franchisé (qui exploite plusieurs unités au sein du même réseau) doivent se poser la question de savoir si les contrats de franchise signés par le multi-franchisé doivent arriver à terme concomitamment…
some
LMR #125 : Comment garantir sa créance avant d’engager une action ?
Comment garantir sa créance avant d’engager une action ? Afin de garantir sa créance, un créancier peut faire pratiquer contre son débiteur des mesures conservatoires (Art. L. 511-1 à L. 512-2 et R. 511-1 à R. 512-3, C. Procédures civiles…
some
LMR #124 : Les 10 chiffres clés de la franchise en France en 2024
Les 10 chiffres clés de la franchise en France en 2024 2.035 réseaux de franchise, soit une croissance de 3,2% par rapport à 2022.   92.132 points de vente franchisés, soit une augmentation de 9% par rapport à 2022.  …
some
LMR #122 : La validité des clauses de non-concurrence post-contractuelle : actualité jurisprudentielle
La validité des clauses de non-concurrence post-contractuelle : actualité jurisprudentielle La validité des clauses de non-concurrence post-contractuelle est soumise à quatre conditions (L.341-2 C.com).   Ces quatre conditions sont : l’activité interdite doit être celle objet du contrat ; la…
some
LMR #121 : Les contours de l’obligation de transmission du savoir-faire du franchiseur
Les contours de l’obligation de transmission du savoir-faire du franchiseur Le savoir-faire est un ensemble secret, substantiel et identifié d’informations pratiques non brevetées, résultant de l’expérience du franchiseur et testées par celui-ci (Article 1 j du règlement d’exemption 2022/720 du…
some
La prescription de l’action des professionnels à l’encontre des consommateurs
La prescription de l’action des professionnels à l’encontre des consommateurs Lors de la rédaction de documents commerciaux applicables à l’égard des consommateurs (conditions générales de vente, contrats, etc.), le professionnel doit veiller à prévoir un délai de prescription biennale (auquel…