webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Immobilier
 

Charges de copropriété et VEFA - Cass. civ. 3ème, 22 janvier 2014, pourvoi n°12-29.368

L’acquéreur de lots de copropriété en l’état futur d’achèvement n’est tenu au paiement des charges qu’à compter de l’achèvement des lots acquis par le vendeur.

Un maître d’ouvrage fait édifier un immeuble sur un terrain puis soumet le bâtiment au régime de la copropriété. Il procède ensuite à la vente par lots en l’état futur d’achèvement (VEFA).

En février 1975, des époux ont acquis des lots dans cet immeuble dont la livraison était prévue en août 1975. Puis, la société venderesse est condamnée à délivrer les lots aux acquéreurs.

Le syndicat des copropriétés de la résidence a alors assigné les acquéreurs en paiement de l’arriéré de charges de copropriété.

Dans une décision sévère, la Cour d’appel accueille la demande en déclarant qu’un immeuble vendu par lots en l’état futur d’achèvement se trouve soumis au statut de la copropriété dès lors qu’il est pour partie habitable et qu’il appartient à deux copropriétaires au moins, posant ainsi deux conditions cumulatives pour qu’un immeuble en VEFA soit soumis au statut de la copropriété.

L’arrêt d’appel considère que la défaillance du vendeur dans son obligation d’achever les parties privatives d’un lot n’exonère pas l’acquéreur de celui-ci du paiement des charges de copropriété.

Les acquéreurs ayant introduit un pourvoi, la Cour de cassation casse l’arrêt d’appel considérant que l’acquéreur n’est tenu des charges de copropriété qu’à partir de l’achèvement des lots acquis. Les juges d’appel auraient dû rechercher si les lots étaient achevés à la date d’exigibilité des charges.

Il est vrai que dans le cadre d’une VEFA, le vendeur transfère immédiatement à l’acquéreur ses droits sur le sol ainsi que la propriété des constructions existantes, les ouvrages à venir devenant la propriété de l’acquéreur au fur et à mesure de leur exécution.

Les juges du fond devront donc vérifier si les lots sont effectivement achevés à la date d’exigibilité des charges.

VOIR AUSSI

Bail commercial et révision du loyer : il revient au juge d’adapter la clause d’échelle mobile

Cass. civ. 3ème, 17 mai 2018, n° 17-15.146

- Vu : 1211

Une clause d’indexation comportant un indice de base fixe n’entraine pas de distorsion de loyer et n’est pas illicite dès lors que la période de variation de l’indice coïncide avec la durée s’écoulant entre deux indexations.

> Lire la suite

Validation d’une clause d’élection de domicile comportant attribution de compétence

Cass. civ. 2ème, 1er juin 2017, n°16-18.739

- Vu : 2155

Au sens de l’article 48 du Code de procédure civile, une clause d’élection de domicile comportant attribution de juridiction, conclue entre deux sociétés commerciales, est valable dès lors qu’elle a figuré au contrat de manière apparente, et qu’elle a été stipulée dans l’intérêt commun des Parties.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 107113
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88038
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44199
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43542
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©