webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Distribution
 

Le devoir du franchisé de « se » renseigner

Trib. com. La Rochelle, 10 février 2017, RG n°2015/005178

Un franchisé ne peut utilement se prévaloir de l’absence des bilans du franchiseur au sein du DIP dès lors que cette omission se trouve couverte par l’indication – bien plus déterminante –, au sein même du DIP, des chiffres d’affaires réalisés par les membres du réseau.


Ce qu’il faut retenir : Un franchisé ne peut utilement se prévaloir de l’absence des bilans du franchiseur au sein du DIP dès lors que cette omission se trouve couverte par l’indication – bien plus déterminante –, au sein même du DIP, des chiffres d’affaires réalisés par les membres du réseau.

Pour approfondir : Dans cette affaire, le franchisé sollicitait la nullité du contrat de franchise au motif que le DIP comportait des irrégularités, graves selon lui, ayant vicié son consentement. Le franchisé est débouté dans la mesure où si le DIP ne comportait pas les comptes annuels du franchiseur, ce document comportait toutefois, d’une part, l’indication précise des coordonnées des membres du réseau ainsi que, d’autre part, les chiffres réalisés par les franchisés du réseau.

Le jugement commenté retient en effet, dans la mouvance du droit positif, ce qui suit : « (…) le DIP ne communique pas les comptes annuels de l’exercice clos au 30 juin 2010, en contradiction avec l’article L. 330-3 qui stipule que « doivent être annexés à cette partie du document les comptes annuels des deux derniers exercices ». Mais le document précise pour chacun des franchisés et mois par mois leur chiffres d’affaires ventilés par type d’activité ainsi que le panier moyen permettant au futur franchisé d’avoir une approche réelle des recettes de chaque point de vente, à mettre en relation avec les dépenses envisagées pour la constitution d’un plan d’affaires réaliste pour la création du point de vente ».

Ce faisant, le jugement poursuit ainsi la longue liste des décisions relatives au devoir du franchisé de se renseigner : en l’espèce, le franchisé ne pouvait utilement se prévaloir d’une carence du DIP quant aux bilans communiqués dès lors que, à supposer même que cette omission ait été de nature à vicier son consentement (ce qui restait d’ailleurs à démontrer), cette omission se trouvait en toute hypothèse couverte par l’indication – bien plus déterminante –, au sein même du DIP, des chiffres réalisés par les membres du réseau. Le franchisé avait donc tout loisir de se renseigner sur l’état du réseau qu’il s’apprêtait à rejoindre.

La solution est logique ; le franchisé est tenu par un devoir de se renseigner : tel est le cas par exemple lorsque le franchisé a disposé dans le DIP des coordonnées des autres membres du réseau (CA Paris, Pôle 5, chambre 4, 7 Oct. 2015, RG n°13/09827 ; Cass. com., 7 octobre 2014, n°13-23.119, Juris-Data n°2014-023200 ; CA Paris, 19 mars 2014, RG n°12-13.346, Juris-Data n°2014-005428 ; CA Paris, 24 avril 2013, RG n°10-08318, Juris-Data n°2013-008231 ; CA Nîmes, 23 juin 2005, RG n°03-02399, Juris-Data n°2005-282018) ou qu'il est effectivement entré en contact avec eux (CA Paris, 11 janvier 2012, RG n°09/21031, Juris-Data n°2012-002711). De même, le franchisé ne saurait se prévaloir d’une insuffisance de l’information précontractuelle lorsqu’il n’a pas lui-même réalisé une telle étude de marché (Cass. com., 28 mai 2013, n°11-27.256) qui, par nature, lui incombe (CA Montpellier, 21 octobre 2014, RG n°13/03207, Juris-Data n°2014-033702 ; CA Paris, 19 mars 2014, RG n°12-13.346, Juris-Data n°2014-005428 ; CA Lyon, 7 Juin 2012, RG n°10/05159, Juris-Data n°2012-016783).

A rapprocher : Le devoir du franchisé de « se » renseigner (Etude d’ensemble – Mai 2015)

VOIR AUSSI

Validité de la clause de non-concurrence et de non-réaffiliation post-contractuelle

CA Paris, 12 juin 2019, n°18/00152

- Vu : 2025

La décision rendue par la cour d’appel de Paris le 12 juin dernier revient sur l’appréciation de la validité des clauses de non-concurrence et de non-réaffiliation post-contractuelles au regard de la position habituellement retenue par la jurisprudence avant l’entrée en vigueur de la loi Macron du 6 août 2015.

> Lire la suite

Interview de François-Luc SIMON

Loi Macron et réseaux de distribution

- Vu : 7843
L’article 31 de la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques (dite « Loi Macron ») relatif aux relations contractuelles entre les réseaux de distribution et les exploitants de commerces de détail affiliés, a été déclaré conforme à la Constitution ; ce dispositif légal introduit deux nouveaux articles (L. 341-1 et L. 341-2) au code de commerce, constituant ce qui devient le nouveau titre IV du livre III de ce code, intitulé « Des réseaux de distribution commerciale » : Interview de François-Luc SIMON. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 108535
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88197
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats
3 juillet 2018 - Vu : 45473
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats conduit à distinguer trois périodes, suivant la date à laquelle ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44951
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©