Nouvelles mesures de simplification de la vie des entreprises – Dossier de présentation du 30 octobre 2014

Dossier de présentation des 50 nouvelles mesures de simplifications de la vie des entreprises.

Suite au « choc de simplification » lancé en juillet 2013, le Conseil de simplification a présenté, le 30 octobre 2014, 50 nouvelles mesures destinées à (i) faciliter et à accélérer les projets d’aménagement et de construction, (ii) faciliter l’embauche et la formation en sécurisant les entreprises par rapport à leurs obligations en matière de droit du travail, (iii) simplifier la vie quotidienne des entreprises.

Parmi les mesures les plus significatives nous pouvons relever les suivantes :

  • Les entreprises assujetties à l’IR et celles qui clôturent leurs comptes au 31 décembre pourront faire une seule déclaration fiscale. En outre, certaines déclarations pour crédit d’impôt ou réduction d’impôts seront supprimées (CICE, mécénat, apprentissage, formation des dirigeants d’entreprise, rachat d’une entreprise par les salariés…).
  • Les obligations comptables des micro-entreprises qui n’ont pas d’activité économique seront allégées au 1er semestre 2015.
  • Ainsi, les personnes physiques qui n’ont pas de salariés seront dispensées d’établir un bilan et un compte de résultat après avoir déclaré au CFE ou au Greffe leur cessation totale d’activité temporaire, accompagnée d’une déclaration sur l’honneur de l’absence totale d’activité.
  • La dématérialisation de tous les formulaires (anciennement CERFA). L’ensemble des formulaires pourront alors être remplis en ligne et transmis par voie dématérialisée aux administrations compétentes d’ici 2016.
  • L’action des « business angels » sera favorisée et facilitée par l’allégement des contraintes pesant sur les SIBA.
  • L’assiette du crédit d’impôt recherche sera clarifiée par le biais d’une instruction fiscale qui devrait être publiée fin 2014.
  • La possibilité de formuler des demandes d’aide publique avec le seul numéro SIRET ou RNA.
Sommaire

Autres articles

some
Tenue des assemblées générales pendant la crise sanitaire
La loi relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire en date du 31 mai 2021 a prorogé le régime dérogatoire de tenue des assemblées générales jusqu’au 30 septembre 2021.
some
Une décision accordant au dirigeant une rémunération contraire à l’intérêt social n’est pas nulle
En l’absence de violation de la loi, de fraude ou d’abus de majorité, la seule contrariété à l’intérêt social ne suffit pas pour annuler une décision des associés qui octroie une rémunération exceptionnelle à un dirigeant.
some
La Cour de cassation renforce l’obligation de dépôt des comptes annuels auprès du greffe
En cas d’absence de dépôt des comptes annuels au greffe du tribunal de commerce, tout intéressé peut demander au président du tribunal d’enjoindre sous astreinte à une société par actions de procéder à ce dépôt, sans que ne puisse être…
some
Absence de responsabilité personnelle du dirigeant dont la démission n’a pas été publiée
L’administration fiscale ne peut invoquer l’inopposabilité de la démission non publiée d’un dirigeant pour rechercher sa responsabilité, sauf à démontrer une gestion de fait de ce dernier.
some
Etat d’urgence sanitaire et assouplissement des règles de réunion et de délibération des organes dirigeants et des assemblées
Pour aider les entreprises, le gouvernement a subséquemment adopté une ordonnance du 25 mars 2020 n° 2020-321 permettant un assouplissement des règles de réunion et de délibération des organes dirigeants et des assemblées pour permettre et faciliter la...
some
Etat d’urgence sanitaire et adaptation des règles relatives à la présentation et à l’approbation des comptes sociaux
Prise en application de la loi du 23 mars 2020, l’ordonnance n° 2020-318 du 25 mars 2020 procède à la prorogation de plusieurs délais s’appliquant aux personnes morales et entités dépourvues de personnalité morale de droit privé, pour la présentation...