webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Immobilier
 

Un projet d’autorisation de travaux peut être modifié par le copropriétaire demandeur - Cass. civ. 3ème, 4 juin 2014, pourvoi n°13-15.400

Le projet de travaux d’un copropriétaire peut être modifié en cas de demande d’autorisation judiciaire.

Un copropriétaire, propriétaire de lots à usage commercial, entendait effectuer à ses frais des travaux d’installation d’une gaine d’extraction des fumées, dans la cour de l’immeuble.

S’étant heurté à un refus, il avait assigné le syndicat des copropriétaires en nullité de la résolution de l’assemblée générale de refus et avait sollicité l’autorisation judiciaire de ces travaux.

Le copropriétaire avait modifié son projet de telle sorte que le projet initial pour lequel il sollicitait l’autorisation judiciaire était différent de celui qui avait été préalablement soumis en assemblée générale et qui avait été rejeté.

La question qui se posait était donc de savoir si le demandeur était lié par le projet que l’assemblée générale avait refusé ou s’il pouvait le modifier.

Le syndicat des copropriétaires demandait l’irrecevabilité de la demande.

La Cour de cassation, rejetant le pourvoi du syndicat des copropriétaires, relève que la loi - article 30, alinéa 4 de la loi du 10 juillet 1965 - n’impose pas que les travaux soumis à autorisation judiciaire soient rigoureusement identiques à ceux que l’assemblée générale n’a pas autorisés.

En l’espèce, les différences entre le projet soumis à l’assemblée générale et le projet modificatif soumis à la Cour d’appel, étaient limitées « de nature qualitative et esthétique » et « visaient à répondre de façon concrète et constructive aux critiques renouvelées du syndicat des copropriétaires et aux exigences de l’autorité administrative. »

Les juges d’appel avaient eu à connaître du même projet qui avait été « amélioré et complété » depuis son refus en assemblée générale.

Le copropriétaire peut donc faire évoluer le projet initial, dès lors que les modifications ne le dénaturent pas.

VOIR AUSSI

Preuve de la réception tacite de l’ouvrage

Cass. civ. 3ème, 13 juillet 2017, n°16-19.438

- Vu : 1274

En l'absence de preuve de la volonté des maîtres de l'ouvrage d'accepter l’ouvrage, la réception tacite ne peut être retenue et seule la responsabilité contractuelle de la société ayant réalisé les travaux peut être recherchée.

> Lire la suite

Un lien technique et économique n’est pas un lien fonctionnel

CE, 12 octobre 2016, n°391092

- Vu : 2443

Par un arrêt en date du 12 octobre 2016, le Conseil d’Etat a considéré que le fait que deux constructions ne puissent pas fonctionner ou être exploitées indépendamment l’une de l’autre, n’est pas suffisant pour caractériser un ensemble immobilier unique...

> Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 83605
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 81856
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39233
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 37628
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©