webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Distribution
 

Opposabilité des conditions générales de vente - Cass. civ. 1ère, 11 mars 2014, pourvoi n°12-28.304

Dans cette décision, la Cour de cassation revient sur la question de l’opposabilité des CGV : il est en effet nécessaire que celles-ci aient effectivement été portées à la connaissance de la partie à laquelle elles sont opposées et qu’elles aient été acceptées.

M. X. a été condamné à payer une certaine somme à la société L. au titre de factures impayées relatives à deux abonnements de revues juridiques. M. X. contestait devoir cette somme, invoquant le fait qu’il avait résilié ces abonnements et que les conditions générales de vente invoquées par la société L. pour obtenir le paiement ne lui étaient pas opposables. La société L. avançait quant à elle le fait que les abonnements n’avaient pas été résiliés conformément aux CGV, qu’elle avait adressé les revues pendant plusieurs années, et produisait un contrat d’abonnement souscrit par M. X. concernant une troisième revue sur lequel figuraient les conditions générales de vente pour prétendre, de ce fait, que M. X. ne pouvait ignorer les modalités à effectuer pour résilier les abonnements. La Cour de cassation se fonde sur l’article 1134 du Code civil et considère que la société L. ne démontre pas avoir porté ses CGV à la connaissance de M. X. concernant les deux abonnements litigieux et que les CGV afférentes au troisième abonnement étaient sans lien avec les deux autres abonnements. Ainsi, selon la position adoptée pour la Haute Cour, il est nécessaire, pour pouvoir opposer des conditions générales de vente, de démontrer que celles-ci ont effectivement été portées à la connaissance de la partie à laquelle elles sont opposées et qu’elles aient été acceptées.

En l’espèce, le fait que la société L. ait adressé les CGV dans le cadre de la souscription à un autre abonnement était insuffisant : elle devait en effet être en mesure de justifier avoir porté les CGV à la connaissance de M. X. également pour les deux autres abonnements, à défaut, le non-respect des CGV ne pouvait donc être opposé à M. X.

VOIR AUSSI

Apologie de l’abrogation du texte relatif à l’instance de dialogue social dans les réseaux de franchise

Texte définitif du projet de loi adopté le 14 février 2018 par le Sénat

- Vu : 1125

L’article 64 de la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels (dite Loi Travail), créant une instance de dialogue social dans les réseaux de franchise, est abrogé.

> Lire la suite

Rupture des relations commerciales établies

Rupture partielle (Focus sur la jurisprudence 2015)

- Vu : 4492

L’article L.442-6, I, 5° du code de commerce sanctionne la rupture brutale, même partielle, d’une relation commerciale établie sans préavis écrit d’une durée tenant compte de la durée de la relation commerciale. Des modifications intervenues dans le cadre de la relation nouée entre les parties peuvent ainsi caractériser une rupture « partielle » des relations, et faire l’objet de sanctions, dès lors que les modifications entrainent un changement significatif et/ou substantiel dans les relations et qu’elles n’ont pas été précédées d’un délai de préavis suffisant.

> Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 76890
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 64487
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38447
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 35071
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©