Le commerce alimentaire : un poids dans l’économie de la franchise

Avec 12 062 franchisés, le commerce alimentaire constitue encore aujourd’hui le poids lourd de la franchise. Dynamiques, innovants et agiles, les réseaux de commerces alimentaires franchisés continuent leur croissance et évoluent constamment pour s’adapter aux modes de consommation et faire face à la concurrence de la grande distribution.

Le commerce alimentaire en franchise : quelques chiffres

En 2012, 1 658 réseaux se partageaient un peu plus de 62 000 franchisés. Sur ces 62 000, le commerce alimentaire, qui ne compte que 144 réseaux, est le secteur leader avec un peu plus de 12 000 franchisés, soit 18,5% du total des réseaux. Si l’on compte également la restauration rapide (4 130 franchisés, soit 6,3% du total) et la restauration à thème (1 182 franchisés, soit 1,8% du total), l’alimentaire représente plus du quart des franchisés.

En outre, signe de la prédominance de ce secteur en franchise, le commerce alimentaire a généré à lui seul en 2012 plus de 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur les 50 milliards comptabilisés par la franchise, tous réseaux confondus.

Enfin, le secteur est en bonne santé, malgré la crise, qui touche notamment d’autres secteurs comme l’immobilier, de la rénovation et de l’équipement de la maison. De fait, le nombre de réseaux a augmenté de 12,5% en 3 ans (passant de 128 réseaux en 2010 à 144 réseaux en 2013). Le chiffre d’affaires du secteur a également augmenté : 5,8% de plus entre 2011 et 2012, passant de 19,56 à 20,7 milliards d’euros.

Le commerce alimentaire est donc bel et bien leader dans l’économie de la franchise aujourd’hui. C’est le secteur qui ouvre le plus de perspectives aux nouveaux franchisés qui ont besoin d’être sécurisés par un marché mature.

Découvrez les réseaux de franchise alimentaire qui recrutent dans le secteur du commerce alimentaire chez notre partenaire Toute la Franchise.

Un marché qui évolue

C’est la grande force du secteur du commerce alimentaire : sa capacité à la fois à s’adapter aux évolutions des modes de consommation et à en bénéficier de façon indirecte.

En effet, ces dernières années, tous les observateurs reconnaissent l’importance grandissante de la proximité dans le choix d’une enseigne par le consommateur. Selon une étude du Credoc, 55% des Français considèrent la proximité comme déterminante. La DGCCRF ne dit pas autre chose et analyse la croissance des parts de marché des commerces de proximité face aux grandes surfaces (plus de 400 m²) comme étant déterminée d’une part par le vieillissement de la population et d’autre part par le nombre croissant de foyers urbains de petite taille (1 à 2 personnes). Ces deux typologies de consommateurs sont de plus en plus nombreux et, par ailleurs, plus enclins à consommer « en bas de la rue ». Les commerces alimentaires bénéficient directement de ces évolutions puisqu’ils sont le plus souvent constitués en petites structures implantées dans les villes mêmes.

Egalement, et de manière corrélée, l’intérêt toujours plus grand des consommateurs pour les produits bio les poussent vers les commerces alimentaires franchisés, majoritairement de proximité, plutôt que dans les grandes surfaces. De fait, entre 2009 et 2013, les parts de marché de l’alimentaire bio de la grande distribution ont baissé de 2 points au profit des franchises. Ce transfert a participé à une augmentation des ventes dans les commerces alimentaires franchisés de 12%.

Les franchises en boulangerie, qui représentent à elles seules 15% des commerces alimentaires en réseaux, sont quant à elles en passe d’évoluer pour coller aux attentes des consommateurs. Les boulangeries sont en effet de plus en plus nombreuses à développer des offres complémentaires pour satisfaire les besoins des consommateurs. Ainsi, la plupart des boulangeries en franchise proposent aujourd’hui des services de snacking, traiteur, etc.

Enfin, la franchise alimentaire est d’autant plus attractive aujourd’hui que « la plupart des grands réseaux de supérettes ou d’épiceries se sont développés en utilisant les systèmes d’adhésion, d’affiliation ou de franchise. Ces modes de développement offrent de nombreux avantages aux majors par rapport au succursalisme. 

De fait, à l’heure actuelle, les enseignes de grande distribution qui connaissent les plus belles progressions de parts de marché bénéficient des excellents résultats… de leurs franchisés.


Accédez au site de notre partenaire en cliquant ici.

Sommaire

Autres articles

some
La Minute des Réseaux #23 – La rupture brutale des relations commerciales imputable à l’ensemble des membres d’un même réseau de distribution
La rupture brutale des relations commerciales imputable à l’ensemble des membres d’un même réseau de distribution   La faute tirée de la rupture brutale des relations commerciales établies peut être attribuée à un ensemble de sociétés. Cette solution influe sur…
some
La Minute des Réseaux #22 – Le “Drop shipping” selon les nouvelles lignes directrices du 30 juin
Le “Drop shipping” selon les nouvelles lignes directrices du 30 juin   A la différence des anciennes lignes directrices de 2010, les nouvelles lignes directrices du 30 juin 2022 s’intéressent pour la première fois au mécanisme du « drop shipping…
some
La Minute des Réseaux #21 – La “Distribution duale” dans le nouveau règlement d’exemption n°2022/720 du 10 mai 2022
La “Distribution duale” dans le nouveau règlement d’exemption n°2022/720 du 10 mai 2022   La « distribution duale » correspond à l’hypothèse dans laquelle une tête de réseau vend des biens ou des services en amont, mais aussi en aval,…
some
La Minute des Réseaux #20 – Réseaux de distribution et places de marché selon le nouveau Règlement d’exemption n° 2022/720 du 10 mai 2022
Réseaux de distribution et places de marché selon le nouveau Règlement d’exemption n° 2022/720 du 10 mai 2022   Dans son arrêt Coty, la Cour de justice avait estimé qu’une interdiction de recourir à une place de marché ne constitue…
some
La Minute des Réseaux #19 – La publicité en ligne dans le nouveau Règlement d’exemption n° 2022/720 du 10 mai 2022
La publicité en ligne dans le nouveau Règlement d’exemption n° 2022/720 du 10 mai 2022   Dans le sillage de sa jurisprudence, la Commission consacre des développements volumineux intéressant la publicité en ligne (Comm., 17 déc. 2018, Aff. AT.40428 (Guess)).…
some
La Minute des Réseaux #18 – Le règlement d’exemption 2022/720 de la Commission du 10 mai 2022
Le règlement d’exemption 2022/720 de la Commission du 10 mai 2022   Le nouveau Règlement d’exemption (n°2022/720) de la Commission est entré en vigueur le 1er juin 2022 (Règlement d’exemption n°2022/720, art. 11, Publié au JOUE du 11 mai 2022).…