webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Immobilier
 

Formalisme de la déclaration de sinistre en assurance dommage-ouvrage - Cass. civ. 3ème, 6 juin 2012, pourvoi n°11-15.567

Les déclarations ou notifications en matière d’assurance de dommages, sont faites par écrit, soit contre récépissé, soit par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Ces dispositions sont d’ordre public.

Après avoir fait construire un ensemble hôtelier au titre duquel elle avait souscrit une assurance dommage-ouvrage, une société avait effectué une déclaration de sinistre à son courtier par mail. Le courtier transmettait la déclaration de sinistre par télécopie à l’assureur dommage-ouvrage. Après avoir désigné un expert, l’assureur dommage-ouvrage refusa la prise en charge du sinistre considérant qu’il s’agissait d’un élément d’équipement. Le maître d’ouvrage a assigné l’assureur dommage-ouvrage en indemnisation. Sa demande est rejetée  tant en appel qu’en cassation.

La Cour de cassation affirme que la déclaration de sinistre faite par télécopie ne remplissait pas les conditions d’exigence d’un écrit conformément aux dispositions du Code des assurances. Celles-ci prévoient en effet que les déclarations ou notifications en matière d’assurance de dommages, sont faites par écrit soit contre récépissé soit par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

Ces dispositions étant d’ordre public, il convient donc d’être très vigilant dans le respect du formalisme des déclarations de sinistre auprès de l’assurance dommage-ouvrage.

VOIR AUSSI

Plafonnement du loyer déplafonné : qui définit les modalités de l’échéancier ?

Cass. civ. 3ème, 9 mars 2018, n°17-70.040, Publié au bulletin

- Vu : 1171

Dans un avis rendu le 8 mars 2018, la 3ème chambre civile de la Cour de cassation précise qu’il revient aux parties et non au juge des loyers commerciaux d’établir l’échéancier de l’augmentation progressive du loyer que le bailleur est en droit de percevoir.

> Lire la suite

Obligations d’amélioration de la performance énergétique - Suspension dans son ensemble de l’exécution du décret du 9 mai 2017

CE, Ordonnance du 11 juillet 2017, n°411.578

- Vu : 1462

Par une  ordonnance du 11 juillet 2017, le juge des référés du Conseil d’Etat suspend dans son ensemble l’exécution du décret du 9 mai 2017, estimant que les conditions prévues par l’article L.521-1 du CJA sont remplies.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 108535
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88197
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats
3 juillet 2018 - Vu : 45473
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats conduit à distinguer trois périodes, suivant la date à laquelle ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44951
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©