webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Astreinte

Retour

L’astreinte est une somme d’argent payable par le débiteur d’une obligation qui ne s’exécute pas ou imparfaitement.

Elle peut être prévue dans un contrat, à titre de sanction financière, pour prévoir par avance, la somme que devra payer celui qui n’exécute pas une obligation dans un délai convenu par exemple. L’astreinte a pour objectif de contraindre le débiteur à s’exécuter. La clause d’astreinte ne suit pas le même régime juridique que la clause pénale, en particulier elle ne peut pas, en principe, être révisée par le juge contrairement à la clause pénale qui peut être revue, à la hausse ou à la baisse, par le juge mais la différenciation est parfois mal aisée.

L’astreinte peut aussi être ordonnée par un juge lorsqu’il condamne une partie à exécuter, dans un délai qu’il détermine, une obligation dans les formes prescrites. Dans ce cas, l’astreinte est en premier lieu provisoire, elle doit ensuite être liquidée et devient alors définitive. 

 

Voir notamment :

 

Synonymes : Amende ; Pénalité ; Sanction financière
Termes associés : Clause d'astreinte ; Clause pénale ; Exécution forcée du contrat
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©