webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

Du régime des avances en compte courant d’associé - Cass. com., 23 avril 2013, pourvoi n°12-14.283

Une avance en compte courant est, en l’absence de convention particulière ou de dispositions dans les statuts, remboursable à tout moment.

Cet arrêt de la Cour de cassation précise la nature de l’avance en compte courant consentie par un associé à la société. 

En l’espèce, un associé avait consenti une avance en compte courant à une société qui a par la suite fait l’objet d’une procédure de redressement judiciaire. L’associé avait en conséquence déclaré sa créance mais le commissaire à l’exécution du plan contestait l’admission de ladite créance.

Le commissaire considérait en effet que l’avance en compte courant s’analysait en un contrat de prêt, donc un contrat réel qui n’est formé que par la remise des fonds par l’associé à la société. Or, selon le commissaire, la créance ne pouvait être établie dès lors que l’associé ne rapportait pas la preuve de la remise effective des fonds à la société.

La Cour n’admet cependant pas le raisonnement du commissaire à l’exécution du plan et considère que l’avance en compte courant consentie par l’associé peut être démontrée par d’autres moyens étant donné que la mise à disposition des fonds n’est pas systématiquement opérée.

Cela est par exemple le cas lorsque l’associé est créancier de la société au titre de dividendes non versés. Dans ce cas, l’associé peut renoncer provisoirement à percevoir cette somme afin de permettre à la société de conserver un certain niveau de trésorerie. Il peut également s’agir de l’hypothèse  dans laquelle l’associé, par ailleurs salarié de la société, déciderait de ne pas percevoir un ou plusieurs salaires.

La Cour admet ainsi que l’existence de l’avance puisse être démontrée par sa mention dans le rapport du commissaire aux comptes et dans les comptes annuels de la société.

La portée de cette solution repose cependant uniquement sur le pouvoir souverain d’appréciation des juges du fond et il leur appartient donc de rechercher et d’apprécier l’existence d’une avance en compte courant dans chaque cas d’espèce.

L’arrêt rappelle par ailleurs la règle bien établie selon laquelle une avance en compte courant est, en l’absence de convention particulière ou de dispositions dans les statuts, remboursable à tout moment.


VOIR AUSSI

Une provision qui conserve le même objet n’a pas à être rapportée aux résultats

CE, 30 juin 2016, déc. n°380916

- Vu : 2403

Une provision qui conserve le même objet que celle constituée au titre d’un exercice antérieur n’a pas à faire l’objet d’une reprise suivie d’une nouvelle dotation dès lors que des événements en cours à la clôture de l’exercice la justifient toujours, quand bien même ces événements seraient différents de ceux ayant motivé la constitution initiale.

> Lire la suite

La franchise participative : Tour d’horizon

Etude – Janvier 2010

- Vu : 3735

Tout franchiseur peut envisager le recours à la franchise participative, qui consiste à prendre une participation dans le capital de certains de ses franchisés. Elle est généralement envisagée lorsque les franchisés ne disposent pas des fonds nécessaire au démarrage de leur activité. Tour d'horizon et écueils à éviter.

 

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 92354
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 85378
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39983
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 39620
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©