webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Distribution
 

Contrats interdépendants : attention à la résiliation et aux clauses des contrats

Cass. com., 16 juin 2021, n°18-26.001

Les juges doivent appliquer strictement la règle selon laquelle la résiliation de L’UN des contrats emporte la caducité des autres. Aussi, si la résiliation de tous les contrats est notifiée simultanément, la caducité des contrats pour interdépendance ne peut plus jouer. 

A. a conclu deux contrats portant sur du matériel copieur :

  • Un contrat de maintenance avec B. ;
  • Un contrat de location financière avec C.

A. a adressé deux courriers de résiliation (l’un à B. et l’autre à C.) le même jour pour résilier leurs contrats respectifs.

C. a été la première à prendre en considération cette résiliation en réclamant une indemnité de cessation anticipée, indemnité payée par A.

B. a répondu plus tard en réclamant elle aussi l’application de l’indemnité contractuelle pour résiliation anticipée prévue à son contrat. A. a cependant contesté devoir ce paiement en invoquant le fait que le contrat n’a pas été résilié (finalement) mais est devenu caduc du fait de la résiliation du contrat conclu avec C.

Selon la cour d’appel, les deux contrats étant interdépendants, le contrat conclu avec B. est devenu caduc des suites de la résiliation première du contrat avec C. puisque, si les deux lettres de résiliation ont effectivement été adressées le même jour par A. à B. et C., la résiliation a été acceptée dès le 26 mai 2015 par C., cependant que la réponse de B. est intervenue par une lettre postérieure du 10 juin 2015.

Autrement dit, pour la cour d’appel, il semblerait que l’on puisse établir la chronologie de plusieurs résiliations notifiées le même jour en prenant en compte leur date d’acceptation. Il est probable que la cour d’appel n’ait cherché à déterminer la chronologie des résiliations que parce qu’elle s’est pensée contrainte d’appliquer la règle de la cessation des contrats interdépendants : la résiliation de l’un des contrats entraîne la caducité de l’autre contrat.

Il n’en demeure pas moins que la Cour de cassation a rétabli la situation : la cour d’appel « ayant constaté que la société [A] avait résilié simultanément les contrats interdépendants en cause, elle ne pouvait en déduire que le contrat de maintenance était devenu caduc par voie de conséquence de la résiliation préalable du contrat de location financière ».

Du côté de la personne qui est partie à plusieurs contrats interdépendants : attention à manier avec précaution la résiliation de ces contrats ; il faut vérifier au préalable quel contrat « mériterait » le plus d’être considéré caduc (et inversement, lequel le mériterait le moins).

Du côté des rédacteurs de contrat étant (ou pouvant être) interdépendant d’un autre : la clause d’indemnité pour cessation anticipée devra prévoir le cas de la caducité du contrat par suite de la résiliation du contrat interdépendant. Dans l’affaire commentée, la clause indemnitaire invoquée par B. ne prévoyait une pénalité que dans l'hypothèse d'une résiliation du contrat « en cas d'inexécution par l'autre partie des obligations résultant des conditions générales ou particulières ». Donc si A. n’avait résilié que le contrat avec C. et avait sollicité ultérieurement la caducité du contrat de B., l’indemnité n’aurait pas pu jouer alors que le préjudice subi par B. aurait été le même (la cessation anticipée de son contrat par la volonté unilatérale de A. de rompre ses engagements).

A rapprocher : Article 1186 du Code civil

VOIR AUSSI

Le délai légal de 20 jours est un « faux ami »

- Vu : 1608

Depuis plusieurs décennies, théoriciens et praticiens de la franchise enseignent que le délai légal de 20 jours (délai de réflexion se situant entre la date de remise du DIP et la date de signature du contrat de franchise) serait le seul délai à respecter par le franchiseur. A tel point qu’une fois ce délai légal respecté, le franchiseur estime avoir « fait le job » tandis que, de son côté, le franchisé se considère rempli de ses droits. Et, de fait, on observe en pratique que 80% des DIP environ sont remis dans un délai compris entre 20 et 45 jours avant la date du contrat, compte tenu des exigences de célérité de la « vraie vie ».

> Lire la suite

La créance de commissions est une créance à caractère périodique au sens de l’article 2277 du code civil

Aperçu

- Vu : 4657

Selon une jurisprudence abondante et constante, le domaine de la prescription de l’article 2277 recouvre l’ensemble des créances payables annuellement ou à termes périodiques plus courts, telles que notamment les commissions.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 105840
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 87880
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 43688
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43298
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©