Bail rural consenti par le nu-propriétaire

Photo de profil - BARRUET Sophie | Avocat | Lettre des réseaux

BARRUET Sophie

Avocat

Cass. civ. 3ème, 6 juillet 2017, n°15-22.482

L’action en nullité d’un bail rural consenti par le nu-propriétaire sans le concours de l’usufruitier, intentée par l’usufruitier décédé en cours d’instance, s’éteint par suite de la réunion de la nue-propriété et de l’usufruit en la personne du nu-propriétaire, ce qui exclut toute possibilité pour un autre héritier de l’usufruitier de reprendre l’instance.

Ce qu’il faut retenir : L’action en nullité d’un bail rural consenti par le nu-propriétaire sans le concours de l’usufruitier, intentée par l’usufruitier décédé en cours d’instance, s’éteint par suite de la réunion de la nue-propriété et de l’usufruit en la personne du nu-propriétaire, ce qui exclut toute possibilité pour un autre héritier de l’usufruitier de reprendre l’instance.

Pour approfondir : En l’espèce, un fils s’est vu léguer par son père la nue-propriété de deux lots, sa mère en ayant reçu l’usufruit. Le fils nu-propriétaire a donné à bail rural les deux lots à un preneur. L’usufruitière a saisi le tribunal de première instance en annulation du bail conclu sans son consentement et expulsion du preneur. En cours d’instance, l’usufruitière est décédée en laissant pour lui succéder ses deux fils. L’enfant qui ne s’était pas vu léguer la nue-propriété a repris l’instance.

En première instance, ce dernier obtient l’annulation du bail rural consenti par son frère. La Cour d’appel confirme le jugement en annulant le contrat et ordonne l’expulsion du preneur après avoir retenu que l’action avait été régulièrement reprise par l’enfant non nu-propriétaire, qui a toute qualité pour continuer à agir.

Le nu-propriétaire forme un pourvoi en cassation, en relevant que l’usufruit s’éteint au décès de l’usufruitier, laissant au seul nu-propriétaire la qualité à agir en annulation.

La Cour de cassation sanctionne la position retenue par la Cour d’appel au visa de l’article 617 du Code civil, qui prévoit que l’usufruit s’éteint de plein droit notamment par la mort de l’usufruitier.

La Haute juridiction précise que la réunion de la nue-propriété et de l’usufruit en la personne du fils à la suite du décès de sa mère avait privé son frère du droit d’agir.

A rapprocher : Cass. civ. 3ème, 9 décembre 2009, n°08-20.133

Sommaire

Autres articles

some
Covid-19 et non-paiement des loyers commerciaux pour la période d’avril et mai 2020
Si bailleur et preneur, en période de Covid-19, doivent, de bonne foi, se concerter sur la nécessité d’aménager les modalités d’exécution de leurs obligations respectives, les moyens du locataire – défaut dans l’obligation de délivrance du bailleur et...
some
Précisions nouvelles sur les prêts libellés en francs suisses et les clauses abusives
La CJUE considère que les clauses prévoyant l’allongement de la durée d’un contrat de prêt et l’augmentation du montant des mensualités sont susceptibles de créer un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties.
some
Baux commerciaux : la demande de renouvellement aux clauses et conditions du bail expiré vaut offre de prix du bail en renouvellement
Le bailleur ayant accepté la demande du locataire sollicitant le renouvellement aux clauses et conditions du précédent bail, la demande en fixation du loyer du bail renouvelé doit être rejetée.
some
[VIDÉO] Etat du marché en période de crise sanitaire, par Patrick COLOMER
Patrick COLOMER, Expert judiciaire près de la Cour d’appel de Paris et agréé par la Cour de cassation, intervient dans le cadre de contentieux locatifs et d’indemnités d’éviction.
some
Exploitation illicite : attention aux modifications apportées aux projets commerciaux en cours de réalisation !
Par un arrêt en date du 15 février 2021, la Cour administrative d’appel de Marseille, saisie par l’Association En Toute Franchise, a censuré le refus d’un Préfet de mettre en œuvre les pouvoirs de police qu’il détient en matière d’aménagement…
some
COVID-19 : Fermeture des commerces non essentiels et demande de restitution des loyers payés pendant la période de confinement
La 18ème chambre du tribunal judiciaire de Paris décide que le locataire n’est pas fondé à exciper, au soutien de sa demande de restitution de loyers payés pendant la période de fermeture administrative de son commerce de vente d’objets d’art…