webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Distribution
 

Préjudice par ricochet issu de la rupture anticipée d’un contrat de franchise - Cass. com., 9 oct. 2012, pourvoi n°11-25.515

La résiliation anticipée du contrat de franchise peut entraîner un dommage au préjudice de tiers au contrat, tel que dans le cadre de la présente affaire sur laquelle s'est prononcée la Cour de cassation.



Le préjudice par ricochet constitue sans doute l'une des notions les plus agitées en jurisprudence.

La résiliation anticipée du contrat de franchise peut  entraîner un dommage au préjudice de tiers au contrat, tel que, comme en l’espèce, la société qui, au sein du réseau, avait constitué la centrale d’approvisionnement auprès de laquelle les franchisés s’approvisionnaient.

En l’espèce, un ancien franchisé avait été jugé responsable de la rupture anticipée d’un contrat de franchise. Une instance arbitrale avait tranché le différend opposant sur ce point le franchiseur et le franchisé. La centrale d’approvisionnement du réseau, personne morale distincte de celle du franchiseur, avait alors agi en justice à l’encontre de l’ancien franchisé jugé responsable de la rupture anticipée du contrat de franchise, estimant qu'elle avait subi un préjudice par ricochet du fait de la rupture dudit contrat, et entendant par conséquent obtenir la réparation de son préjudice consistant en sa perte de marge sur la durée restant à courir du contrat de franchise.

La Cour d’appel saisie du litige s’était prononcée en faveur de la centrale d’approvisionnement et avait condamné l’ancien franchisé à réparer le préjudice résultant de la cessation de l’approvisionnement.

Le franchisé avait formé un pourvoi à l’encontre de cette décision et soutenait qu’il n'était pas tenu contractuellement de se fournir exclusivement auprès de la centrale d’approvisionnement.

Or, la Cour de cassation approuve la cour d’appel d’avoir écarté ce moyen en relevant :

- d’une part, que le franchisé était tenu à une obligation d’assortiment minimum, ce qui lui imposait d'offrir à la vente des produits distributeurs (autrement dit, pour échapper à sa responsabilité, le franchisé doit démontrer qu’il aurait pu respecter la clause d’assortiment minimum auprès d’un autre fournisseur que la centrale d’approvisionnement du réseau),

- et, d’autre part, qu'il n'était pas démontré que, pour satisfaire à cette obligation, le franchisé aurait pu se fournir auprès d'autres distributeurs que la centrale d’approvisionnement, qui était la société du groupe habilitée à livrer l'ensemble des marchandises à marques propres.


VOIR AUSSI

Information précontractuelle – Cass. com., 4 février 2004, n°00-21.319, sélectionné

BREVE

- Vu : 429

Manque à son obligation précontractuelle de renseignement le franchiseur qui, en ne remettant aucun document avant la signature du contrat de franchise, a privé le futur franchisé d’informations essentielles dont il lui était impossible de se procurer et dont il n’avait pas déjà la connaissance au regard de sa qualité et de son expérience.

> Lire la suite

Rappel sur les conditions d’annulation d’un contrat pour dol et erreur

CA Rouen, 29 mars 2018, n°16/02758

- Vu : 804

Les juges du fond rappellent les conditions d’annulation d’un contrat de franchise pour dol ou erreur, qui suppose en effet que celui à l’origine d’une telle demande soit en mesure de démontrer, outre l’information manquante et/ou erronée, que l’erreur commise ait été déterminante et ait vicié son consentement et, en cas de demande fondée sur le dol, que l’auteur du manquement invoqué a poursuivi une intention dolosive.

> Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 80661
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 70933
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38732
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 35938
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©