Bail d’habitation : réévaluation du loyer lors du renouvellement du bail et références produites à titre de comparaison

Photo de profil - BARRUET Sophie | Avocat | Lettre des réseaux

BARRUET Sophie

Avocat

Cass. civ. 2ème, 24 mai 2017, n°16-15.750

Pour fixer le loyer du bail renouvelé, les références produites à titre de comparaison doivent concerner des logements soumis au même régime locatif.

Ce qu’il faut retenir : Pour fixer le loyer du bail renouvelé, les références produites à titre de comparaison doivent concerner des logements soumis au même régime locatif.

Pour approfondir : Pour prétendre à une réévaluation du loyer lors du renouvellement du contrat de bail, le bailleur doit démontrer le caractère manifestement sous-évalué du loyer. C’est à lui qu’incombe cette preuve et les juges du fond ont un pouvoir d’appréciation souverain en la matière. Pour cela, les éléments de comparaison produits par le bailleur doivent porter sur des logements comparables.

En effet, il convient de rappeler que l’article 19 de la loi du 6 juillet 1989 prévoit expressément qu’en cas de réévaluation du loyer, les loyers servant de références doivent être représentatifs de l’ensemble des loyers habituellement constatés dans le voisinage pour des logements comparables, situés soit dans le même groupe d’immeubles, soit dans tout autre groupe d’immeubles comportant des caractéristiques similaires et situé dans la même zone géographique.

En l’espèce, le propriétaire d’un appartement a donné en location son bien au titre du régime des logements à loyer moyen. Le propriétaire a adressé une proposition de renouvellement du bail à compter du 1er octobre 2013, moyennant un loyer réévalué en application des articles 17 c et 19 de la loi du 6 juillet 1989. Le locataire a contesté cette réévaluation.

Pour fixer le loyer du bail renouvelé, la Cour d’appel a retenu que la valeur moyenne du prix des loyers des cinq appartements de comparaison retenus était de 995,47 euros et qu’en conséquence, le prix du loyer actuel du logement était manifestement sous-évalué.

La Cour de cassation sanctionne la décision de la Cour d’appel, en rappelant que les juges auraient dû rechercher si les références produites concernaient ou non des logements soumis au même régime locatif que l’appartement en cause, ce qui n’était pas le cas en l’espèce.

A rapprocher : Cass. civ. 3ème, 12 oct. 2011, n°10-21.214

Sommaire

Autres articles

some
Covid-19 et non-paiement des loyers commerciaux pour la période d’avril et mai 2020
Si bailleur et preneur, en période de Covid-19, doivent, de bonne foi, se concerter sur la nécessité d’aménager les modalités d’exécution de leurs obligations respectives, les moyens du locataire – défaut dans l’obligation de délivrance du bailleur et...
some
Précisions nouvelles sur les prêts libellés en francs suisses et les clauses abusives
La CJUE considère que les clauses prévoyant l’allongement de la durée d’un contrat de prêt et l’augmentation du montant des mensualités sont susceptibles de créer un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties.
some
Baux commerciaux : la demande de renouvellement aux clauses et conditions du bail expiré vaut offre de prix du bail en renouvellement
Le bailleur ayant accepté la demande du locataire sollicitant le renouvellement aux clauses et conditions du précédent bail, la demande en fixation du loyer du bail renouvelé doit être rejetée.
some
[VIDÉO] Etat du marché en période de crise sanitaire, par Patrick COLOMER
Patrick COLOMER, Expert judiciaire près de la Cour d’appel de Paris et agréé par la Cour de cassation, intervient dans le cadre de contentieux locatifs et d’indemnités d’éviction.
some
Exploitation illicite : attention aux modifications apportées aux projets commerciaux en cours de réalisation !
Par un arrêt en date du 15 février 2021, la Cour administrative d’appel de Marseille, saisie par l’Association En Toute Franchise, a censuré le refus d’un Préfet de mettre en œuvre les pouvoirs de police qu’il détient en matière d’aménagement…
some
COVID-19 : Fermeture des commerces non essentiels et demande de restitution des loyers payés pendant la période de confinement
La 18ème chambre du tribunal judiciaire de Paris décide que le locataire n’est pas fondé à exciper, au soutien de sa demande de restitution de loyers payés pendant la période de fermeture administrative de son commerce de vente d’objets d’art…