webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

Application du nouveau décret concernant les rapports de gestion

Décret n°2017-350 du 20 mars 2017

La parution du nouveau décret n°2017-350 en date du 20 mars 2017 vient préciser la rédaction de la clause afférente aux délais de paiement dans le rapport de gestion des sociétés dont les comptes sont certifiés par un commissaire aux comptes.

Ce qu’il faut retenir : La parution du nouveau décret n°2017-350 en date du 20 mars 2017 vient préciser la rédaction de la clause afférente aux délais de paiement dans le rapport de gestion des sociétés dont les comptes sont certifiés par un commissaire aux comptes. Cette nouvelle disposition s’appliquera à partir des exercices comptables ouverts à compter du 1er juillet 2016.

Pour approfondir : Les modalités de présentation des informations relatives aux délais de paiement se voient, depuis le 20 mars 2017, modifiées par le législateur au sein de l’article D.441-4 du Code de commerce. Avant de préciser ce nouveau contenu, un succinct rappel des entités concernées par cette nouvelle rédaction du rapport de gestion apparait nécessaire.

  • Les sociétés concernées par la rédaction d’un rapport de gestion

En vertu de l’article L.232-1 du Code de commerce, toute société commerciale et personne morale de droit privé non commerçante mais exerçant une activité économique (article L.612-2 du Code de commerce) doit impérativement établir un rapport de gestion à la clôture de chacun de ses exercices comptables dès lors qu’ils sont certifiés par un commissaire aux comptes.

La seule exception à ce principe concerne les petites entreprises ne dépassant pas l’un des trois seuils suivants :

    • 8 millions d’euros de chiffre d’affaires ;
    • 4 millions d’euros de total de bilan ; et
    • effectif moyen de 50 salariés.

  • Le nouveau contenu du rapport de gestion concernant les « délais de paiement »

Le décret n°2015-1553 du 27 novembre 2015 avait d’ores et déjà mentionné que le rapport de gestion devait indiquer, aussi bien pour ses fournisseurs que pour ses clients, le nombre total des factures reçues ou émises non réglées à la date de clôture de l’exercice dont le terme est échu.

Leur montant devant être ventilé par tranches de retard et rapporté en pourcentage au montant total des achats de l’exercice pour les fournisseurs et au chiffre d’affaires de l’exercice pour les clients.

Ce même décret exigeait que ces montants soient publiés hors taxe au sein des rapports de gestion. L’apport du décret en date du 20 mars 2017 réside dans la souplesse accordée aux entités débitrices de cette obligation.

Dorénavant, ces dernières pourront, concernant les informations relatives aux délais de paiement, renseigner ces montants aussi bien toute taxe comprise (TTC) que hors taxe (HT). L’unique condition étant que les sociétés précisent l’alternative choisie.

Ce nouveau décret, pris en application de l'article L.441-6-1 du Code de commerce, ne s’applique qu’à partir des exercices comptables ouverts à compter du 1er juillet 2016.

Ainsi pour ceux ouverts avant, le montant des dettes à publier au sein du rapport de gestion sera exprimé toute taxe comprise.

A rapprocher : Décret n°2015-1553

VOIR AUSSI

Abus de droit et démembrement temporaire des parts de SCI

Rapport 2017 du Comité de l’abus de droit fiscal – Affaire n°2016-11

- Vu : 6453

A l’issue d’un démembrement de part de SCI dont l’usufruit est accordé à une société soumise à l’impôt sur les sociétés, l’administration fiscale ne peut mettre en œuvre la procédure de l’abus de droit que si la société de capitaux est dépourvue de substance économique.

> Lire la suite

Obligation de supporter les pertes sociales de l’associé de SARL - Cass. com., 8 octobre 2013, pourvoi n°12-24.825

- Vu : 10098
L’article L.223-1 du code de commerce prévoit une obligation essentielle incombant à l’associé de SARL, celle de supporter les pertes de la société à concurrence de son apport. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 105531
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 87847
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 43613
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43226
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©