webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

Absence de recours d’un acquéreur d’actions évincé par le droit de préemption

Cass. com., 2 février 2016, pourvoi n°14-20.747

L’acquéreur d’actions d’une SAS, évincé par le droit de préemption exercé par un associé, n’a pas qualité pour  agir en nullité de la décision de préemption ainsi qu’en cession des actions à son profit.

Ce qu’il faut retenir : L’acquéreur d’actions d’une SAS, évincé par le droit de préemption exercé par un associé, n’a pas qualité pour  agir en nullité de la décision de préemption ainsi qu’en cession des actions à son profit.

Pour approfondir : Deux sociétés ont créé une filiale commune sous la forme d’une société par actions simplifiée (SAS), dont les statuts prévoient un droit de préemption au profit de l’associé en cas de projet de cession, par l’autre associé, de sa participation à un tiers. Une société tierce a souhaité acquérir la participation de l’un des associés. Or, l’autre associé a usé de son droit de préemption sur cette participation, faisant ainsi échec au projet d’acquisition de la société tierce.

La question posée à la Cour de cassation était celle de savoir si un acquéreur d’actions d’une SAS, évincé par le droit de préemption exercé par l’un des associés, disposait d’un recours en annulation de cette cession ? La Cour de cassation a considéré que l’acquéreur évincé, bien qu’ayant manifestement un intérêt à voir prononcer l’annulation de la décision de préemption, n’avait pas qualité pour agir à cette fin. En effet, celui-ci étant tiers à la convention prévoyant la préemption, il doit être considéré qu’aucun lien de droit ne l’unit avec le bénéficiaire du droit de préemption. En conséquence, l’acquéreur évincé n’a pas qualité pour agir en nullité de la décision de préemption ainsi qu’en cession des actions à son profit.

A rapprocher : Cass. com., 15 février 1994, pourvoi n°92-12.330

VOIR AUSSI

Précisions quant à la notion de bénéficiaire effectif

Décret n°2018-284 du 18 avril 2018 renforçant le dispositif français de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement de terrorisme

- Vu : 1439

Le bénéficiaire effectif d’une entité ou société assujettie aux obligations de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme doit être identifié selon des critères de détention du capital ou de contrôle précisés par le décret n°2018-284.

> Lire la suite

SIMON ASSOCIES conseille BRIDGE GESTION dans le cadre de son augmentation de capital

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

- Vu : 2355

SIMON ASSOCIES a conseillé Bridge Gestion à l’occasion de sa levée de fonds de 8M€ auprès d’123 Investment Managers.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 92824
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 85464
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 40023
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 39745
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©