Les histoires de marques se règlent devant le TGI

CA Paris, 2 février 2016, RG n°15/17675

Selon l’article L.716-3 CPI, les « demandes relatives aux marques » sont exclusivement portées devant les TGI déterminés par voie règlementaire, y compris lorsque la demande résulte d’une violation d’engagements contractuels.

Ce qu’il faut retenir : Selon l’article L.716-3 CPI, les « demandes relatives aux marques » sont exclusivement portées devant les TGI déterminés par voie règlementaire, y compris lorsque la demande résulte d’une violation d’engagements contractuels.

Pour approfondir : L’article L.716-3 CPI prévoit « Les actions civiles et les demandes relatives aux marques, y compris lorsqu’elles portent également sur une question connexe de concurrence déloyale, sont exclusivement portées devant des tribunaux de grande instance, déterminés par voie réglementaire ». La liste de ces TGI figure à l’article D.211-6-1 du code de l’organisation judiciaire.

A plusieurs reprises, la jurisprudence a déjà eu l’occasion d’expliciter la notion de « demandes relatives aux marques » ce qui a conduit à conférer aux TGI un champ d’intervention très large (v. notamment :  CA Paris, 14 octobre 2014, RG n°14/05096 ; CA Paris, 19 février 2013, RG n°12/20627 ; CA Paris, 16 octobre 2012, RG n°12/10183). Cet arrêt s’inscrit dans le sillage de cette jurisprudence.

L’affaire opposait le titulaire d’une marque à une société exploitant en France une marque similaire. L’affaire avait été portée devant le Tribunal de commerce de Paris en première instance lequel avait retenu sa compétence pour juger l’affaire. Suite au contredit formé, la Cour d’appel va contester cette compétence matérielle et renvoyer les parties devant le TGI de Nanterre. La compétence du tribunal de commerce était défendue aux motifs que le litige avait pour objet l’exécution forcée d’un accord conclu entre les parties. Il s’agissait donc d’une action en responsabilité contractuelle de droit commun, ne mettant pas en jeu le droit des marques, et relevant des articles 1134 et 1184 du code civil.

La Cour d’appel, au visa de l’article L716-3 CPI ci-dessus reproduit, considère que l’accord dont s’agit s’analyse en un accord de coexistence et que l’action qui tend à son exécution forcée relève de la compétence exclusive du tribunal de grande instance dès lors qu’elle suppose de déterminer l’étendue des droits revendiqués sur la marque française par l’une des société mais contestée par l’autre au vu de ses droits allégués sur une marque communautaire.

La bonne maîtrise des règles de procédure civile permet donc de gagner du temps en cas de litige pour éviter des discussions sur la compétence des juridictions saisies en premier lieu.

A rapprocher : article L.716-3 CPI ; article D716-12 CPI ; article D.211-6-1 COJ

Sommaire

Autres articles

some
La cour d’appel de Paris apporte des précisions sur le régime applicable en matière de violation de licence de logiciel
La cour d’appel de Paris a, dans un arrêt du 19 mars 2021, considéré que la violation d’un contrat de licence de logiciel ne relevait pas de la responsabilité délictuelle mais de la responsabilité contractuelle.
some
Publication d’un avis de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes portant recommandations dans le domaine de la sécurité numérique
La CSNP a publié [...] un avis portant recommandations dans le domaine de la sécurité numérique, et plaidant notamment pour la création d’un parquet national consacré à la cybercriminalité et pour la création d’un dispositif dédié au paiement des rançons
some
Le Conseil d’Etat se prononce sur la conservation des données de connexion à des fins de sauvegarde de la sécurité nationale
Dans une décision en date du 21 avril 2021, le Conseil d’Etat s’est prononcé sur la conformité du droit français au droit européen en matière de conservation des données de connexion par les fournisseurs de services de communications électroniques.
some
Le révolutionnaire avis client
À l’heure où le marketing traditionnel est remis en cause, l’importance de l’avis client est grandissante. 88 % des internautes consultent les avis clients avant un achat en ligne et 73 % avant un achat en boutique .
some
La Commission européenne apporte des éclaircissements concernant les transferts de données personnelles vers le Royaume Uni
La Commission européenne a annoncé avoir engagé des démarches pour autoriser de façon générale les transferts de données à caractère personnel vers le Royaume Uni en publiant le 19 février 2021 deux projets de décisions dites « d’adéquation ».
some
Blocage de sites proposant des produits contrefaisants
En cas d’atteinte à une marque, le titulaire de celle-ci peut solliciter des mesures de blocage d’accès à des sites internet auprès des FAI sur le fondement de l’article 6-I-8 de la LCEN.