webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

La société de libre partenariat (SLP), nouveau véhicule destiné à dynamiser l’investissement

Article 145 de la loi n°2015-990 du 6 août 2015

La SLP constitue une nouvelle forme sociale de société, créée par l’article 145 de la loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (dite « Loi Macron »)...

Ce qu’il faut retenir : La SLP constitue une nouvelle forme sociale de société, créée par l’article 145 de la loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (dite « Loi Macron »), permettant aux fonds d'investissement principalement, une structure comparable aux limited partnership britanniques ou aux sociétés en commandites spéciales luxembourgeoises (SCSp). Cette innovation a pour objectif principal d’inciter les investisseurs étrangers et favoriser le renforcement de l’attractivité de la place de Paris dans le financement non coté.    

Pour approfondir : Sur un plan juridique, la SLP, disposant de la personnalité morale, est soumise pour l’essentiel aux dispositions du Code de commerce applicables aux sociétés en commandite simple avec notamment la conservation de la superposition de deux catégories d’associés, à savoir :

  • les commanditaires dont la responsabilité est limitée au montant de leurs apports ; et
  • les commandités, responsables indéfiniment et solidairement des dettes sociales, en charge de l’exploitation sociale.

Si les parts des associés commandités peuvent être souscrites et acquises par toute personne physique ou morale ou entité autorisée par les statuts, la souscription et l’acquisition des parts des commanditaires sont réservées :

a) aux investisseurs mentionnés à l’article L. 214-144 du Code monétaire et financier ;

b) au gérant, à la société de gestion et aux commandités ou à toute société réalisant des prestations liées à la gestion investissant directement ou indirectement, ainsi qu’à leurs dirigeants, à leurs salariés ou à toute personne physique ou morale agissant pour leur compte ;

c) aux investisseurs dont la souscription initiale ou l’acquisition est d’au moins 100.000 euros.

La SLP permet par ailleurs la mise en place d’une gouvernance adaptée aux investisseurs institutionnels qui souhaitent être informés et consultés lors des différents stades de la vie du fonds ainsi qu’une flexibilité de gestion (libération des parts au fur et à mesure des appels, cession libre des parts des commanditaires, répartition des bénéfices et du boni de liquidation fixé par les statuts…). La SLP n'a pas de contrainte en matière de types d'investissements, de quota ou de ratio de division des risques. Sur un plan fiscal, pour l’imposition de ses bénéfices et de celui de ses associés, la SLP est assimilée à un fonds professionnel de capital investissement constitué sous la forme d’un fonds commun de placement et soumise aux mêmes obligations déclaratives. Pour les investisseurs étrangers, la SLP étant transparente fiscalement, il sera possible de se prévaloir des conventions fiscales internationales existantes et éviter les situations de double imposition, à la différence des fonds commun de placement.

A rapprocher : articles 214-162-1 et suivants du Code monétaire et financier

VOIR AUSSI

RSE : Précisions relatives à la déclaration d’informations non financières

Décret n°2017-1265 du 9 août 2017

- Vu : 940

Depuis le 1er août 2017,  les grandes entreprises et groupes tels que définis par le décret du 9 août 2017 se trouvent dans l’obligation d’établir une déclaration de performance extra-financière mise à la libre disposition du public.

> Lire la suite

La perte de la qualité d’actionnaire de celui qui cesse d’être salarié peut être prévue par les statuts

Cass. com., 29 septembre 2015, pourvoi n°14-17.343

- Vu : 4235

Les statuts d’une société anonyme peuvent valablement prévoir que les actionnaires salariés perdent la qualité d’actionnaire lorsqu’ils cessent d’être salariés, tout en réservant au conseil d’administration la possibilité d’en autoriser le maintien.

> Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 75130
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 61305
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38317
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 34600
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©