webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

La Cour de cassation ajoute une nouvelle pierre à la réforme du cadre répressif des abus de marché

Cass. ass. plén., 20 mai 2015, pourvoi n°13-83.489

Le prononcé d’une sanction pécuniaire par la Commission des sanctions de l’AMF fait obstacle au prononcé d’une quelconque sanction pénale pour de mêmes faits.

Dans la présente affaire, une personne physique, d’ores et déjà condamnée antérieurement par la Commission des sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers en 2008 au paiement d’une amende administrative en raison de la commission d’un délit d’initié, a en outre, fait l’objet pour les mêmes faits d’une citation directe devant un tribunal correctionnel sur le fondement de l’article L.465-1 du Code monétaire et financier aboutissant à une condamnation au paiement d’une amende de 450.000 euros.

La question posée à la Cour de cassation était donc celle du cumul des peines pénales et administratives pour de mêmes faits constitutifs.

La problématique n’est pas neuve et a fait l’objet d’une décision récente du Conseil constitutionnel, du 18 mars 2015, qui avait déclaré les dispositions du Code monétaire et financier autorisant le cumul des sanctions pénales et administratives (les articles L.621-15, L.621-9 et L.465-1 du Code monétaire et financier) inconstitutionnelles.

L’abrogation des dispositions inconstitutionnelles est fixée au 1er septembre 2016. 

La Cour de cassation a considéré dans l’arrêt commenté que quand bien même le jugement avait fait application du principe de l’imputation de la peine prononcée par l’AMF sur le montant de l’amende pénale, et donc serait conforme au principe de proportionnalité, cette peine ne pouvait être prononcée en application du principe ne bis in idem, voulant que nul ne puisse être condamné deux fois pour les mêmes faits.

Cette approche de la Cour de cassation est conforme aux dernières recommandations du groupe de travail spécial mis en place par l’AMF, qui préconise notamment l’inscription légale de l’interdiction du cumul des sanctions pénales et administratives en droit boursier.

VOIR AUSSI

Modification des articles 1137, 1145 et 1161 du Code civil

Loi n°2018-827 du 20 avril 2018 ratifiant l’ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016 portant réforme du droit des contrats, du régime général et de la preuve des obligations

- Vu : 10803

Répondant à de vives inquiétudes doctrinales concernant les conséquences en droit des sociétés de certaines dispositions issues de l’ordonnance n°2016-131 réformant le droit des contrats, le Parlement en a modifié la rédaction lors de l’adoption de la loi de ratification. 

> Lire la suite

La sanction du défaut de déclaration du franchissement des seuils - Décision de la Commission des sanctions de l’AMF en date du 19 décembre 2014

- Vu : 6736
L’AMF rappelle que les sanctions pécuniaires et la suppression du droit de vote d’un associé manquant à son obligation de déclarer des seuils de franchissement à la hausse sont d’application cumulative. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 107098
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88035
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44192
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43537
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©