webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

Les déficits antérieurs ne peuvent s'imputer que sur le bénéfice net de l'exercice

Conseil d’Etat, 10 avril 2015, n°369667

Le déficit subi lors d’un exercice antérieur ne peut s’imputer avant les amortissements de l’exercice. Ils doivent s’imputer sur le bénéfice net de l’exercice.

Au cas particulier, une société membre d’un groupe fiscalement intégré a fait l’objet d’une vérification de comptabilité. A l’issu de ce contrôle, l’administration a réintégré dans son résultat imposable le déficit reportable dégagé avant son entrée dans le groupe fiscal, qu’elle avait imputé sur cet exercice.

En l’espèce, la problématique tournait autour du point de savoir si les déficits antérieurs à un exercice pouvaient s’imputer sur le résultat avant les amortissements. Le Conseil d‘Etat a précisé au visa des articles 209,I-3e , 39 et 156 du CGI que les déficits antérieurs, qui n’entrent pas dans la définition comptable des charges et ne sont pas non plus pris en compte pour la détermination des bénéfices industriels et commerciaux imposables à l’impôt sur le revenu, y sont cependant assimilés pour la détermination du bénéfice fiscal d’une société soumise à l’IS. Cette solution convient à considérer les déficits comme des charges, mais pas des charges comme les autres. Ainsi, les déficits doivent être traités après déduction de toutes les autres charges. Le déficit subi lors d’un exercice antérieur ne peut, dès lors, s’imputer avant les amortissements de l’exercice.

Par cet arrêt de principe, le Conseil d’Etat confirme la solution retenue par le Cour administrative d’appel de Versailles dans une décision rendue le 4 avril 2013. Le présent arrêt ne laisse pas le choix dans l’ordre d’imputation des amortissements, lesquels doivent s‘imputer avant l’imputation du déficit sur le bénéfice net de l’exercice.

VOIR AUSSI

Représentation des salariés au conseil d'administration ou de surveillance de grandes entreprises

Conseil d'administration

- Vu : 4330
Le décret n° 2015-606 du 3 juin 2015, entré en vigueur le 6 juin 2015, est relatif au temps nécessaire pour les administrateurs ou membres du conseil de surveillance élus ou désignés par les salariés pour exercer leur mandat et aux modalités de leur formation au sein de la société. > Lire la suite

SIMON ASSOCIES conseille LUCKY CART dans le cadre d’une nouvelle levée de fonds

- Vu : 5235
Le cabinet SIMON ASSOCIES a conseillé la start-up innovante LUCKY CART dans le cadre de son augmentation de capital réalisée auprès de plusieurs investisseurs. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 107113
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88038
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44197
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43542
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©