webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Corporate
 

L’immixtion d’une société mère dans les affaires de sa fille peut engager sa responsabilité

Cass. com., 3 février 2015, pourvoi n°13-24.895

Une société mère peut répondre des dettes de sa filiale lorsqu’elle laisse légitimement croire au créancier qu’elle se substituerait à sa fille dans l’exécution du contrat en intervenant dans les négociations.

Si en vertu du (bien connu) principe de l’autonomie de la personne morale, une société ne saurait être tenue des dettes d’une autre société du même groupe, il en va différemment lorsqu’il est avéré, par un faisceau d’indices, que l’immixtion d’une société tierce est de nature à pouvoir créer une apparence trompeuse propre à faire croire au créancier de la société débitrice de l’obligation qu’elle se substituerait à cette dernière dans l’exécution du contrat.

En l’espèce, c’est bien dans de telles circonstances que la Chambre commerciale de la Cour de cassation a pu préciser, dans une décision rendue le 3 févier dernier, que l’action en paiement contre une société mère pouvait être accueillie dès lors que l’immixtion fautive dans la gestion de sa filiale créait dans la personne du créancier une « apparence trompeuse » lui permettant légitimement de croire que son nouveau cocontractant était bien la société mère.

Tout en ne s'étant pas « immiscée dans la conclusion et l'exécution du contrat jusqu'à la mise en demeure délivrée par la société » créancière, la société-mère est intervenue « au stade précontentieux, lorsque le créancier s'apprêtait à saisir la juridiction en paiement de la créance, à plusieurs reprises, pour discuter le montant de l'obligation, en proposant notamment un montant moindre tiré de remises consenties à l'occasion de commandes précédentes, et tenter d'obtenir un arrangement amiable, laissant ainsi croire à la société [créancière], à un moment où la [filiale] avait encore des actifs, qu'elle se substituait à cette dernière dans l'exécution du contrat ».

VOIR AUSSI

Le sort de la garantie autonome dans les opérations de restructuration de sociétés

Cass. com., 31 janvier 2017, n°15-19.158

- Vu : 8835

Le 31 janvier 2017, la Cour de cassation est venue consacrer une solution inédite au carrefour du régime des scissions de sociétés et du droit des sûretés.

> Lire la suite

Le gérant d’une S.A.R.L peut céder seul le fonds de commerce de la société - Cass. com., 31 janvier 2012, pourvoi n°10-15.489

- Vu : 14261

Selon la Cour d’appel, le gérant de S.A.R.L pouvait céder seul le fonds de commerce des sociétés qu’il dirige dès lors que cette cession ne nécessitait pas une modification des statuts, prérogative que la loi réserve aux associés.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 108532
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88197
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats
3 juillet 2018 - Vu : 45471
L’application dans le temps du nouveau droit des contrats conduit à distinguer trois périodes, suivant la date à laquelle ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44950
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©