webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Immobilier
 

La vente d’un immeuble en son entier n’ouvre pas au preneur un droit de préemption subsidiaire

Cass. civ. 3ème, 11 mars 2015, pourvoi n°14-10.447

Le droit de préemption du locataire est purgé à l’issue des deux mois de préavis peu importe la vente ultérieure de l’immeuble en son entier par le bailleur.

On le sait, afin de protéger le logement du locataire, la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 a prévu que « lorsqu'il est fondé sur la décision de vendre le logement, le congé doit, à peine de nullité, indiquer le prix et les conditions de la vente projetée. Le congé vaut offre de vente au profit du locataire ». L’offre est valable pendant les deux premiers mois du délai de préavis. A l'expiration de ce délai, le locataire n’ayant pas accepté l'offre de vente est déchu de plein droit de tout titre d'occupation sur le local, sauf si le propriétaire décide ultérieurement de vendre à des conditions ou à un prix plus avantageux pour l'acquéreur. Dans cette hypothèse, le notaire ou le propriétaire doit notifier au locataire ces conditions et prix à peine de nullité de la vente. Au cas d’espèce, le preneur avait reçu un congé pour vendre auquel il n’avait pas donné une suite favorable. Par la suite, le bailleur ayant vendu l’entier immeuble, le preneur avait poursuivi l’annulation de la vente de l’immeuble au motif que le prix auquel la transaction avait été conclue était inférieur à celui qui lui avait été proposé.

La Cour de cassation a confirmé l’arrêt de la Cour d’appel qui a retenu que le droit de préemption du locataire avait été purgé à l’issue des deux premiers mois du délai de préavis. Ainsi, la vente ultérieure de l’intégralité de l’immeuble et non du seul logement loué n’était pas soumise au droit de préemption.

VOIR AUSSI

Déduction de la TVA et location d’un immeuble par une société holding à une filiale

CJUE, 5 juillet 2018, aff. C-320/17

- Vu : 1112

La location d’un immeuble par une société holding à une filiale traduit une immixtion dans la gestion de cette filiale ouvrant droit à déduction de la TVA sur les frais d’acquisition de participations dans cette filiale.

> Lire la suite

L’ISF remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière

Projet de loi finances (PLF) 2018

- Vu : 945

A compter du 1er janvier 2018, est instauré un impôt sur la fortune immobilière (IFI). Celui-ci vient se substituer à l’Impôt sur la fortune (ISF) qui sera abrogé.

> Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 92388
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 85382
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39984
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 39628
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©