webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Concurrence consommation
 

Rupture brutale : à propos de l’appel d’offre et de la situation de dépendance - Cass. com., 4 novembre 2014, n° 13-22726

Le caractère établi d’une relation commerciale fait défaut lorsque le donneur d’ordre a recours à une procédure d’appel d’offre, que les parties ne sont pas liées par un contrat-cadre et qu’aucun chiffre d’affaires minimum n’est garanti.


Dans cette affaire, il était question d’un prestataire qui réalisait, depuis plusieurs années, 95% de son chiffre d’affaires avec un seul et même donneur d’ordre. Après l’ouverture de la liquidation judiciaire du prestataire, le liquidateur a souhaité engager la responsabilité du donneur d’ordre pour rupture brutale d’une relation commerciale établie. L’arrêt proposé soulève deux problèmes distincts. En premier lieu, il était question de savoir si la relation pouvait être qualifiée d’établie, alors que le donneur d’ordre avait régulièrement recours à la procédure d’appel d’offre. En second lieu, la Cour était interrogée sur la charge de la preuve concernant les circonstances de nature à diminuer le droit à indemnisation.

Sur la procédure d’appel d’offre, la réponse de la Cour de cassation est conforme à sa jurisprudence classique (Cass. com., 18 décembre 2007, n°05-15.970). Ainsi, la conjonction de trois circonstances permet d’écarter le caractère établi de la relation, à savoir : le recours à une procédure d’appel d’offres, l’absence de contrat-cadre, et l’absence de chiffre d’affaires minimum garanti.

Dans ces circonstances, il devient inopérant de dégager l’ancienneté de la relation, ainsi que la part du donneur d’ordre dans le chiffre d’affaires réalisé par le prestataire. En effet, les trois circonstances précitées excluent que le prestataire puisse légitimement s’attendre à une continuité du flux d’affaires. La relation n’est donc pas véritablement établie.

Sur la limitation de l’indemnisation, la Cour d’appel avait retenu que l’absence d’exclusivité de droit ou de fait ainsi que l’absence d’effort du prestataire pour diversifier sa clientèle étaient de nature à diminuer la responsabilité du donneur d’ordre. A nouveau, la Cour de cassation censure, car ces motifs ne suffisent pas à établir que la situation de dépendance du prestataire résultait d’un choix délibéré de sa part. De ce point de vue, il n’appartient pas au prestataire d’établir qu’il n’a pas choisi la situation de dépendance économique, mais – compte tenu de la part du donneur d’ordre dans le chiffre d’affaires du prestataire – au donneur d’ordre de démontrer que la dépendance économique a été choisie par le prestataire.

VOIR AUSSI

Accords dérogatoires au plafond légal des délais de paiement

Rép. Min. n°84863, JOAN Q, 6 octobre 2015, p. 7613

- Vu : 3520

Un décret doit fixer la liste des secteurs concernés par l’article 46 de la loi Macron relatif aux délais de paiement.

> Lire la suite

Restructuration de réseau et position dominante - ADLC, 6 avril 2012, décision n°12-D-11

- Vu : 6409
L'ADLC a rendu une décision remarquée concernant la saisine d'une société s'estimant victime de pratiques anticoncurrentielles de la part de son concurrent qui auraient entrainé son élimination du marché. > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 83071
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 79959
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39167
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 37353
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©