webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >IT / IP
 

Conditions de l’usage sérieux de la marque figurative et risque de déchéance - CA Versailles, 2 septembre 2014, RG n°13/02266

La Cour rappelle les conditions d’usage sérieux d’une marque dite complexe et sanctionne le défaut d’usage du signe figuratif.

La société TRAMP a assigné la société PHENIX en contrefaçon de ses marques « LE CIRQUE PHENIX » (figurative)  et « PHENIX CAFE ».

Pour s’opposer à ce grief, la société PHENIX a sollicité la déchéance partielle des droits de la société TRAMP sur ses deux marques faute d’exploitation pour désigner les services d’enregistrement (son et image).

Aux termes de l’article L.714-5 du CPI, encourt la déchéance de ses droits, le propriétaire de la marque  qui, sans justes motifs, n’en a pas fait un usage sérieux pour les produits et services visés dans l’enregistrement pendant une période ininterrompue de 5 ans ; le point de départ de ce délai étant la publication de l’enregistrement de la marque.

La Cour d’appel constate la déchéance partielle – pour les services d’enregistrement de son et vidéo – de la marque PHENIX CAFE pour non-usage, mais également de la marque complexe « LE CIRQUE PHENIX », sa société titulaire n’ayant fait usage que du seul signe verbal « LE CIRQUE PHENIX » - déposé ultérieurement en tant que marque verbale – sans référence au signe figuratif.

La société TRAMP ne bénéficiant plus du bénéfice de l’usage des signes précités, la Cour d’appel prononce la déchéance des marques et déboute la société TRAMP de ses demandes en contrefaçon.

VOIR AUSSI

Internet et pratiques commerciales trompeuses : illustration

TGI Paris, 4 décembre 2015, inédit

- Vu : 3528

Le site internet qui mentionne que les annonces mises en ligne sont relues et sont susceptibles de ne pas être mis en ligne ou d’être retirées lorsqu’elles comportent un contenu illicite commet une pratique commerciale trompeuse s’il ne procède pas au retrait d’une annonce dont le contenu illicite lui a été signifié.

> Lire la suite

Contrefaçon de marque et exploitation d’une enseigne - CA Paris, 11 avril 2012, RG n°10/24748

- Vu : 7910
En l’espèce, le titulaire de trois marques (verbale et figuratives) déposées pour désigner notamment les produits alimentaires et activités de restauration, exploitait à Trouville un ... > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 83075
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 79994
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 39168
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 37355
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©