webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Concurrence consommation
 

Limitation des sanctions en cas d’ententes ponctuelles sur marchés publics - Autorité de la concurrence, décision n°11-D-07 du 24 février 2011

L’Autorité de la concurrence a récemment sanctionné quatre entreprises pour s’être entendues lors de réponses à divers appels d’offres publics.


L’Autorité de la concurrence a récemment sanctionné quatre entreprises pour s’être entendues lors de réponses à divers appels d’offres publics. Avant le dépôt des offres, les entreprises échangeaient par différents moyens sur leurs prix en vue du dépôt d’offres de couverture. Malgré l’attention des maîtres d’ouvrage, qui avaient déclaré plusieurs appels d’offres infructueux, certains marchés avaient néanmoins été attribués conformément aux souhaits des participantes à l’entente.

Dans cette affaire, les pratiques d’ententes ponctuelles étaient aisément établies par l’Autorité de la concurrence, notamment car trois des quatre entreprises mises en cause n’avaient pas contesté les griefs qui leur étaient reprochés. En revanche, l’Autorité n’a pas retenu d’entente nationale généralisée, ce qui posait la question de la détermination des sanctions applicables.

On rappellera qu’en matière d’ententes, les entreprises mises en cause encourent une amende équivalant à 10% de leur chiffre d’affaires mondial hors taxe consolidé, et que ce maximum est réduit de moitié lorsque les entreprises ne contestent pas les griefs, comme en l’espèce. L’Autorité de la concurrence a considéré que le dommage était limité, du fait du faible montant des marchés et de la durée d’exécution limitée de ces derniers. Elle a en revanche pris en compte, en tant que facteur aggravant, le fait que les comportements illicites aient été répétés sur une courte période.

L’Autorité a finalement condamné l’ensemble des sociétés à une amende inférieure à 1% de leur chiffre d’affaires mondial, au vu d’une part des engagements pris par les sociétés pour l’avenir, et d’autre part, pour l’une d’elles, des difficultés financières persistantes qu’elle rencontre.

VOIR AUSSI

Imputabilité de la rupture de relations commerciales établies

CA Paris, 5 décembre 2018, n°18/23540

- Vu : 582

La partie qui notifie à son cocontractant sa volonté de cesser les relations commerciales du fait du recours, par ce dernier, à une entreprise concurrente est le seul auteur de la rupture en l’absence d’obligation d’exclusivité entre les parties.

> Lire la suite

Avis de l’Autorité de la concurrence concernant la réforme relative aux restrictions verticales

Avis du 28 septembre 2009

- Vu : 4511
La Commission européenne a rendu publics les projets de règlement et de lignes directrices appelés à remplacer les textes relatifs à l’exemption des restrictions verticales actuellement en vigueur, et appelé les intéressés à présenter leurs observations. > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 81521
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 73054
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38836
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 36224
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©