webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Concurrence consommation
 

Restructuration de réseau et position dominante - ADLC, 6 avril 2012, décision n°12-D-11

L'ADLC a rendu une décision remarquée concernant la saisine d'une société s'estimant victime de pratiques anticoncurrentielles de la part de son concurrent qui auraient entrainé son élimination du marché.


L'Autorité de la concurrence a rendu une décision remarquée concernant la saisine d’une société, fabricante de serviettes industrielles, qui s'estimait victime de pratiques anticoncurrentielles mises en œuvre par un concurrent, au motif que les pratiques objets de la saisine avaient entraîné son élimination du marché.

A cette occasion, l'Autorité de la concurrence (Décision commentée, §. 85) souligne « qu’une entreprise en position dominante est libre de modifier sa politique commerciale, même s’il peut en résulter des conséquences dommageables pour ses partenaires contractuels ».

En l'espèce, l'Autorité de la concurrence (Décision commentée, §. 88) retient : « (la société M) qui fabrique elle-même des serviettes industrielles réutilisables et qui offre, par ailleurs, des services de location de ces produits aux entreprises clientes peut souhaiter ne plus s’approvisionner auprès de son concurrent (la société R) pour des raisons de coûts et de considérations liées à la rationalisation de son mode d’approvisionnement dans le cadre d’une intégration verticale ».

Une telle approche n’est pas nouvelle. Ainsi que le rappelle l'Autorité de la concurrence, la jurisprudence a déjà eu l’occasion de retenir que :

- le fait pour un fabriquant de modifier sa politique commerciale ne suffit pas à établir l’existence d’un abus du seul fait qu’elle engendre un manque à gagner pour ses distributeurs (v. déjà, Décision n° 03-D-20 du 18 avril 2003) ;

- le fait pour une entreprise de modifier son système de distribution en décidant de vendre de manière directe aux clients finaux et en écartant pour ce faire les intermédiaires du marché ne suffit pas à établir l’existence d’un abus (v. déjà, Décision n° 03-D-14 du 11 mars 2003) ;

- le fait pour une entreprise de modifier la structure de son réseau sans que ses contractants bénéficient d'un droit acquis au maintien de leur situation ne suffit pas à établir l’existence d’un abus (v. déjà, Décision n° 02-D-56 du 17 décembre 2002).

VOIR AUSSI

Rupture brutale de relations commerciales et préjudice indemnisable

CA Paris, 8 septembre 2017, n°15/23816

- Vu : 2577

En application de l'article L.442-6 I, 5° du Code de commerce, seuls sont indemnisables les préjudices découlant de la brutalité de la rupture, et non de la rupture elle-même.

> Lire la suite

Juridictions spécialisées : la compétence de la Cour d’appel de Paris en matière de contredit - Cass. com., 4 novembre 2014, n° 13-16755

- Vu : 5787
La Cour d’appel de Paris a compétence exclusive pour trancher les contredits de compétence formés contre les décisions des juridictions spécialisées. Toutefois, le contredit transmis à une Cour incompétente ne le rend pas irrecevable. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 92669
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 85442
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 40013
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 39716
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©