Contrefaçon et concurrence déloyale, l’exigence d’un risque de confusion

Cass. com., 26 avril 2017, n°16-12.957

L’action en concurrence déloyale pour atteinte au nom commercial suppose de rapporter la preuve de l’existence d’un risque de confusion entre les dénominations litigieuses et ledit nom commercial.

Ce qu’il faut retenir : L’action en concurrence déloyale pour atteinte au nom commercial suppose de rapporter la preuve de l’existence d’un risque de confusion entre les dénominations litigieuses et ledit nom commercial.

Pour approfondir : Le titulaire de la marque 100% Evénementiel, avait engagé une action en contrefaçon de cette marque et en concurrence déloyale pour atteinte à son nom commercial à l’encontre d’une personne exploitant les dénominations 100% event, 100% animation et 100% animation/édition et le nom de domaine 100event.fr.

Sur la question de la concurrence déloyale, le pourvoi faisait grief aux juges d’appel d’avoir conclu à l’absence de risque de confusion en se fondant sur le nom commercial tel que mentionné sur le KBIS et se présentant ainsi « Tanguy de Latour Evénements / 100% Evénementiel » alors que le signe utilisé comme nom commercial est 100 % Evénementiel et que le nom commercial s’acquiert par le seul usage auprès du public et est indépendant des mentions portées au RCS.

Or, dans le même arrêt, les juges avaient rejeté l’action en contrefaçon de la marque 100% Evénementiel par l’usage des signes 100% event, 100% animation et 100% animation/édition et le nom de domaine 100event.fr.

A cette occasion, la comparaison effectuée par les juges avait donc porté sur la dénomination seule « 100% Evénementiel » et les signes contestés, rendant ainsi sans objet la critique du pourvoi.

Les juges ayant exclu tout risque de confusion aux motifs que les signes en présence n’avaient en commun que « 100 % », expression fort peu distinctive en ce qu’elle est banale pour qualifier un produit ou un service.  Le risque de confusion ayant été exclu sur le terrain du droit des marques, il est logiquement exclu sur le terrain de la concurrence déloyale.

A rapprocher : article 1240 du Code civil

Sommaire

Autres articles

some
Publication d’un avis de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes portant recommandations dans le domaine de la sécurité numérique
La CSNP a publié [...] un avis portant recommandations dans le domaine de la sécurité numérique, et plaidant notamment pour la création d’un parquet national consacré à la cybercriminalité et pour la création d’un dispositif dédié au paiement des rançons
some
Le Conseil d’Etat se prononce sur la conservation des données de connexion à des fins de sauvegarde de la sécurité nationale
Dans une décision en date du 21 avril 2021, le Conseil d’Etat s’est prononcé sur la conformité du droit français au droit européen en matière de conservation des données de connexion par les fournisseurs de services de communications électroniques.
some
La cour d’appel de Paris apporte des précisions sur le régime applicable en matière de violation de licence de logiciel
La cour d’appel de Paris a, dans un arrêt du 19 mars 2021, considéré que la violation d’un contrat de licence de logiciel ne relevait pas de la responsabilité délictuelle mais de la responsabilité contractuelle.
some
Le révolutionnaire avis client
À l’heure où le marketing traditionnel est remis en cause, l’importance de l’avis client est grandissante. 88 % des internautes consultent les avis clients avant un achat en ligne et 73 % avant un achat en boutique .
some
La Commission européenne apporte des éclaircissements concernant les transferts de données personnelles vers le Royaume Uni
La Commission européenne a annoncé avoir engagé des démarches pour autoriser de façon générale les transferts de données à caractère personnel vers le Royaume Uni en publiant le 19 février 2021 deux projets de décisions dites « d’adéquation ».
some
Dépôt d’une marque de mauvaise foi et intention d’usage
La CJUE précise que le dépôt d’une marque sans intention de l’utiliser peut être considéré comme ayant été effectué de mauvaise foi, que si la preuve en est rapportée ; aucune présomption ne découle du fait que le demandeur au…