webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Restructuring
 

Procédure ouverte à l’initiative d’un créancier : de la nécessité de justifier d’une créance certaine

Cass. com., 2 décembre 2014, pourvoi n°13-20.203

Afin de solliciter l’ouverture d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire à l’égard de son débiteur, le créancier doit impérativement justifier d’une créance certaine.

Tout créancier dispose de la faculté de solliciter l’ouverture d’une procédure de liquidation ou de redressement judiciaire à l’encontre de son débiteur (art. L.640-5 et L.631-5 C. com.). Il appartient alors au créancier de rapporter la preuve – outre de l’état de cessation des paiements de son débiteur – de l’existence d’une créance certaine, liquide et exigible détenue sur son débiteur, afin de justifier de son intérêt à agir. C’est cette exigence que rappelle la Cour de cassation dans l’arrêt présentement commenté.

Les faits de l’espèce avaient la particularité de s’inscrire dans le cadre d’une procédure d’insolvabilité secondaire au sens du droit communautaire. Après avoir réalisé des travaux pour le compte de l’établissement français d’une société de droit italien, une société créancière sollicitait le paiement de diverses factures. Elle avait obtenu la condamnation de la société italienne au paiement provisionnel d’une partie des sommes réclamées selon ordonnance du tribunal. Parallèlement un expert avait été désigné judiciairement afin d’établir les comptes définitifs entre les parties eu égard aux contestations soulevées par la société italienne. Alors que l’expert n’avait pas encore rendu son rapport, la société italienne fut confrontée à l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité. La société française a alors sollicité l’ouverture d’une procédure collective secondaire à l’égard de l’établissement français de la société italienne.

Sa demande fut rejetée. Confirmant la décision d’appel, la Cour de cassation retient que la société italienne avait bien versé à la société française le montant provisionnel auquel elle avait été condamnée. La société française ne pouvait donc justifier de sa qualité de créancière sur le fondement de l’ordonnance, le paiement étant intervenu ; pas plus que ne le pouvait sur le fondement des factures en cours d’expertise, ces créances étant, en raison de la procédure, éventuelles. Faute de pouvoir justifier de l’existence d’une créance certaine la société française ne pouvait dès lors solliciter l’ouverture d’une procédure collective à l’égard de l’établissement français de la société italienne.

VOIR AUSSI

L’inventaire incomplet emporte les mêmes conséquences que l’absence d’inventaire

Cass. com., 25 octobre 2017, n°16-22.083

- Vu : 1110

En présence d’un inventaire incomplet, sommaire ou inexploitable, qui équivaut à une absence d’inventaire, la charge de la preuve, que le bien n’existait plus en nature au jour de l’ouverture de la procédure collective, pèse sur le liquidateur du débiteur et non sur le créancier revendiquant.

> Lire la suite

Le tribunal a le dernier mot sur le choix de l’administrateur judiciaire - Cass. com., 31 janvier 2012, pourvoi n°10-24.019

- Vu : 6046
Le tribunal se doit de conserver sa liberté d’appréciation pour prendre sa décision de désignation de l’administrateur. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 95079
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 85897
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 40292
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 40224
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©