webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >IT / IP
 

Nullité du dépôt frauduleux de marque

CA Paris, 12 janvier 2018, n°16/07959

Le dépôt frauduleux d’une marque peut être caractérisé, même en l’absence de droits antérieurs en France.

Ce qu’il faut retenir : Le dépôt frauduleux d’une marque peut être caractérisé, même en l’absence de droits antérieurs en France.

Pour approfondir : Dans cette affaire, les juges ont retenu la qualification de dépôt frauduleux d’une marque et, en conséquence, annulé ledit dépôt, dans des circonstances originales.

Une société, appartenant à un groupe de dimension international, avait déposé une demande de marque communautaire.

Une société britannique, titulaire de marques américaine et française quasi-identiques, a fait opposition à cet enregistrement en se prévalant de son antériorité constituée par la marque française.

Pour anéantir ladite marque française (et empêcher l’opposition à l’encontre de sa demande de marque communautaire), une action devant les juridictions françaises a été introduite au motif que le dépôt serait frauduleux. Précisons qu’il s’agissait d’une demande en nullité sur le fondement de l’adage fraus omnia corrumpit et non de l’action en revendication de l’article L.712-6 du Code de la propriété intellectuelle.

La particularité, ici, résidait dans le fait que la société qui soulevait la fraude argumentait en faisant état des droits dont elle est titulaire à l’étranger où elle commercialise déjà des produits revêtus de la marque et de la parfaite connaissance qu’en avait le déposant « fraudeur » qui avait déposé sa marque en France dans le but de faire obstacle à l’utilisation du signe en France ce qui caractériserait la mauvaise foi.

En d’autres termes, la société qui se prévalait de la fraude n’avait donc pas de droits en France, faute d’avoir déposé une marque, mais au motif qu’elle en disposait à l’étranger considérait que le dépôt en France avait été effectué en fraude de ses droits. Les juges d’appel, après avoir caractérisé la connaissance de ces droits (à l’étranger) et de leur utilisation par la société poursuivie, concluent qu’elle avait conscience de reprendre la marque en totale méconnaissance des intérêts légitimes.

A rapprocher : article L.712-6 du Code de la propriété intellectuelle

VOIR AUSSI

La responsabilité de Google dans la gestion de son service Adwords soumise à examen - CA Paris, 9 avril 2014, RG n°13/05025

- Vu : 4944
La cour d’appel de Paris rappelle les conditions de la responsabilité de Google en sa qualité d’hébergeur dans le cadre de sa gestion de son service adwords. > Lire la suite

Articulation des actions en contrefaçon et concurrence déloyale - Cass. com., 4 février 2014, pourvoi n °13-12.204

- Vu : 7888
L'action en concurrence déloyale peut être fondée sur des faits identiques à ceux allégués au soutien d'une action en contrefaçon rejetée pour défaut de droit privatif. > Lire la suite


Les plus vus...
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 107098
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 88035
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
L'efficacité des pactes d'actionnaires
1 décembre 2008 - Vu : 44192
Stabilité du capital et de l’actionnariat, contrôle de l’entreprise ou des modalités de son transmission, tels sont les ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 43537
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©