webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Concurrence consommation
 

Le commerce unifié nous fera tous réussir

Article de Philippe LEHARTEL, Expert en commerce connecté

On parle de multicanal de manière active depuis maintenant 5 ans, à plein régime. Mais tout reste très lent car les process et les esprits dans les entreprises sont bloquants et le consommateur commence a peine en France à être mature, mais tout s'accélère. Où est le Graal de tout cela ?

On parle de multicanal de manière active depuis maintenant 5 ans, à plein régime. Mais tout reste très lent car les process et les esprits dans les entreprises sont bloquants et le consommateur commence a peine en France à être mature, mais tout s'accélère. Où est le Graal de tout cela ?

Constats :

  1. L'accélération des gafa, le consommateur qui change car son meilleur ami le téléphone mobile (mobile first) lui donne de bonnes idées, des bons plans dans les boutiques et dans le e-commerce et tellement d'autres choses 24h/24h et toute l'année sans repos.
     
  2. Une baisse de fréquentation des lieux de commerce car ambiance insécurisant, cherté des parkings et embouteillages et peu d'effet whaou et banalisation de l'offre et parfois pas de valeur ajoutée du lieu.
     
  3. Tout cela avec toutes les solutions proposées par les acteurs du commerce connecté, parfois trop nombreuses et confuses, qui effraient les commerçants par une image complexe et prix.
     
  4. Une culture digitale dans les organisations de sociétés qui n'est pas encore mature et nous vivons encore beaucoup de ruptures entre les individus sur ces sujets.

Émerge depuis peu la notion de commerce unifié.

Selon les études, les commerçants, quel que soit leur statut, se doivent de repenser leur architecture connectée afin d'attirer le consommateur. L'objectif est de réunifier les multiples points de contacts digitaux ou physiques pour un meilleur résultat de la satisfaction des clients, optimiser les data et surtout les coûts informatiques, mais surtout qu'un vrai retour sur investissement se fasse pour les commerçants.

L'expérience client la fameuse UX est primordiale pour que le commerce connecté prenne forme et que les plateformes unifiées accélèrent les ventes chez les enseignes et commerçants et fassent augmenter le trafic.

La conclusion de cela est d'attirer tout simplement, de manière efficace, transparente, innovante, ce consommateur que tout le monde veut capter, très infidèle… et d'enrichir le contenu, d'en finir avec les silos et que l'expérience client soit parfaite et sans intrusion, et qu'un jour le client devienne un fan volontaire et heureux de communiquer avec les commerçants qu'il aime.

La révolution est en marche et les prochains sujets sont nombreux et impactants car ils joueront aussi sur l'aménagement des magasins et aussi sur la formation des équipes de vente, l'humain restant au cœur de ces mutations.

Quels sont les prochains challenges :

  • le paiement mobile
  • la livraison
  • la blockchain
  • le conversationnel
  • la sécurité des systèmes
  • la confiance
  • la puissance du service
  • l'intelligence artificielle
  • le client devient un fan
  • le temps gagne

A nous tous de prendre conscience que cette révolution est une vrai révolution et non un effet de mode.

Philippe LEHARTEL
Disrupteur
Expert en commerce connecté

VOIR AUSSI

L’irrecevabilité de l’action en cessation pour des contrats proposés aux non-professionnels - Cass. civ. 1ère, 4 juin 2014, pourvoi n°13-13.779

- Vu : 7448
L'action en suppression des clauses illicites ou abusives des associations visées à l'article L. 421-1 du code de la consommation est limitée aux contrats destinés ou proposés aux seuls consommateurs. > Lire la suite

Facturation et transparence tarifaire - CA Rouen, 28 oct. 2010, RG n°08/05216

- Vu : 10499
Plusieurs enseignements sont à retenir de la décision rendue, qui apporte un éclairage intéressant – quoique logique – aux griefs avancés (à tort) par le franchisé, qui évoquait successivement des questions concernant la détermination du prix des produits par la centrale du franchiseur, l’abus dans la fixation du prix, la légitimité du paiement des frais de traitement par les franchisés, et l’incidence de l’article L. 441-3 du code de commerce.CA Rouen, 28 oct. 2010, RG n°08/05216 > Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 81522
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
Le nouvel article 1231-5 du code civil relatif à la clause pénale
14 mai 2016 - Vu : 73054
Parmi les nombreuses dispositions qu'elle contient, la réforme du droit des contrats introduit un nouvel article 1231-5 au ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 38836
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 36224
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©