webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Clause d'immutabilité

Retour

La clause d’immutabilité consiste à interdire à une partie d’opposer à son cocontractant l'inapplication par ce dernier de l’une des clauses du contrat.

Ainsi, le fait pour une partie contractante de ne pas faire application de telle ou telle clause du contrat pendant un laps de temps ou une période, même longue, ne peut en aucun cas être interprété comme valant renonciation par cette partie contractante aux droits qu’il tient de ladite clause. Une telle clause évite donc d’analyser le comportement de cette partie contractante – quels qu’en soient la nature, la fréquence, et les modes de manifestation – comme une renonciation à invoquer un droit qu’il tient des stipulations du contrat. Autrement dit, les droits et obligations du contrat sont immuables et le comportement du bénéficiaire de la clause d’immutabilité – qui peut parfois être amené à consentir quelques « largesses » ou à se contenter d’un simple silence – ne pourra donc jamais s’analyser en une remise en cause du contrat.

Par exemple, la clause d’immutabilité doit-elle permettre que tout délai supplémentaire accordé par une partie doit être considéré comme ayant été donné à titre exceptionnel et ne saurait donc en aucun cas avoir pour effet de modifier le délai initial fixé aux termes du contrat ; de même, en présence d’une telle clause dans un contrat de franchise, l’absence de contestation d’une partie contractante face à l’ouverture d’un nouveau point de vente du franchisé sans l’autorisation requise par le contrat, empêche de considérer que le franchiseur a pu accepter l’ouverture du point de vente considéré.

Synonymes : Clause d'intangibilité
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©