webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Click and mortar

Retour

L’expression click and mortar, se traduit littéralement par « clics et mortier », est aussi désigné par les expressions « click and collect », « e-reservation », « click and pick up » ou « check and reserve ».

 

Concrètement, le click and mortar est le système, ayant vu le jour au tout début des années 2000, par lequel le client final passe une commande en ligne, paye le plus souvent au moment de la passation de sa commande, puis procède ensuite au retrait des produits ainsi commandés au sein d’un point de vente physique, dit « magasin de retrait ».

Un tel système comporte des difficultés d’ordre opérationnel pour le réseau de distribution (mis en place d’un système gérant les stocks en temps réel, d’un espace de stockage dédié, d’un personnel formé, etc.).

Il comporte surtout de nombreux avantages pour le client final, tels que notamment : gain de temps et d’argent (sur les frais de livraison par exemple), possibilité d’essayer un produit avant l’achat proprement dit lorsque le paiement intervient après la commande ou lorsque le système mis en place gère efficacement les retours marchandises (changement de taille dans le prêt-à-porter par exemple), etc.

 

Selon les cas, il désigne le distributeur qui adjoint à son mode de distribution physique la distribution en ligne de produits, par opposition à celui qui, dès l’origine, a une activité exclusivement en ligne (pure players). Cette expression était surtout utilisée à l’origine du commerce électronique car, désormais, la plupart des entreprises qui disposent de points de vente physiques ont également un site web marchand. Elle peut aussi désigner les distributeurs qui, à l’origine pure players, adjoignent dans un deuxième temps un réseau de distribution physique.

Antonymes : Pure players
Termes associés : Commerce électronique
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©