webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Vente à découvert

Retour

La vente à découvert revient à vendre à terme un bien dont le vendeur n’est pas encore propriétaire le jour où cette vente est négociée (soit parce que ce bien appartient à un tiers, soit même parce que ce bien n’existe pas au jour de la négociation) mais qu’il se met en mesure d’acquérir avant le jour où sa vente est prévue. La vente à découvert est donc une revente, se décomposant en un achat et une vente, par laquelle la vente intervient chronologiquement avant l’achat.  

Ce faisant, le vendeur spécule sur la baisse du prix du bien, entre le jour de la vente et celui de l’achat. Ainsi, si la valeur du bien baisse après la vente à découvert, le vendeur peut le racheter au comptant et réaliser une plus-value : le gain potentiel est alors nécessairement limité à la valeur du bien. A l'inverse, si la valeur du bien augmente après la vente à découvert, la perte potentielle est illimitée.

Synonymes : Short selling
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©