webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Vice caché

Retour

Le vice caché est un défaut de la chose qui existe à l’état latent au jour de la vente, mais qui ne se révèle à l’acheteur qu’après la vente. Le vendeur doit alors garantie à l’acheteur (Article 1641 du Code civil) si l’acheteur démontre la réunion des quatre conditions suivantes :

  • le vice existait au jour de la vente,
  • le vice n’était pas apparent au jour de la vente,
  • le vice est inhérent à la chose vendue,
  • le vice rend la chose impropre à son usage normal.

Dans les contrats conclus entre les professionnels et les consommateurs, la garantie légale de conformité de l’article L.211-4 du Code de la consommation recouvre le cas d’un vice caché. Le consommateur est alors dispensé de démontrer que le vice existait au jour de la vente si le vice est apparu dans les 6 mois de la vente (Article L211-7 du Code de la consommation). L’action en garantie des vices cachés doit être exercée dans les deux mois de la vente.

Synonymes : Défauts cachés
Antonymes : Défaut apparent
Termes associés : Garantie ; Vente
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©