Photo de profil - AUBRY Marion | Avocat | Lettre des réseaux

AUBRY Marion

Avocat

Marion AUBRY intervient essentiellement en Distribution - Franchise -Droit de la concurrence - Droit des Sociétés au sein du Département Franchise Distribution du cabinet.

CARRIÈRE :

Avocat collaborateur
SIMON ASSOCIES
Depuis janvier 2018

Élève-Avocat
SIMON ASSOCIES
Janvier à décembre 2017

Stagiaire juriste
COMMISSION EUROPEENNE - DIRECTION GENERALE A LA CONCURRENCE
2016

Stagiaire
FONDATION PROSPECTIVE ET INNOVATION
2015

Stagiaire
ALLEN & OVERY
2014

FORMATION :

CRFPA (2015)

Master 2 en Droit des Affaires européen - Université Paris Descartes (2014)

Master en Droit des Affaires – ELTE Law University – Budapest (2013) 

LANGUES PARLÉES :

Français
Anglais
Allemand

DISTINCTIONS :

N°1 en Droit de la franchise
Classement Décideurs 2021

Trophée d'Or en Distribution
Palmarès du Droit 2021 (Le Monde du Droit)

Trophée d'Or en Droit commercial & contrats commerciaux
Palmarès du Droit 2021 (Le Monde du Droit)

Trophée d'Or en Concurrence
Palmarès du Droit 2021 (Le Monde du Droit)

Incontournable en Droit de la distribution & pratiques restrictives
Classement Décideurs 2021

Parmi les meilleurs cabinets d’avocats en Droit de la consommation
Palmarès des Avocats 2021 (Le Point – Statista)

Parmi les meilleurs cabinets d’avocats en Droit commercial, des affaires et de la concurrence 
Palmarès des Avocats 2021 (Le Point – Statista)

N°1 en Droit de la franchise
Classement Décideurs 2020

N°1 en Droit de la distribution
Classement Décideurs 2020

Parmi les meilleurs cabinets d’avocats en Droit commercial, des affaires et de la concurrence 
Palmarès des Avocats 2020 (Le Point – Statista)

Trophée d'Argent en Distribution
Palmarès du Droit 2020 (Le Monde du Droit)

Trophée d'Or en Concurrence
Palmarès du Droit 2020 (Le Monde du Droit)

N°1 en Droit de la franchise
Classement Décideurs 2019

Incontournable en Droit de la distribution & pratiques restrictives
Classement Décideurs 2019

Franchise Law Paris
Classement Best Lawyers 2019

Parmi les meilleurs cabinets d’avocats en Droit commercial, des affaires et de la concurrence 
Palmarès des Avocats 2019 (Le Point – Statista)

Trophée d'Or en Distribution
Palmarès du Droit 2019 (Le Monde du Droit)

Trophée d'Argent en Concurrence
Palmarès du Droit 2019 (Le Monde du Droit)

N°1 en Droit de la franchise
Classement Décideurs 2018

Trophée d'Or en Distribution
Palmarès du Droit 2018 (Le Monde du Droit)

« Excellent » en droit de la distribution et pratiques restrictives
Classement Décideurs 2018

Premier Cabinet d'avocats en droit de la Distribution
Classement Le Monde du droit 2017

ASSOCIATIONS - CLUBS :

AEA - Association des Elèves Avocats

ELSA – European Law Students’ Association 

LOISIRS :

Violoncelle
Equitation
Voyage

TRAITS DE CARACTÈRE :

Enthousiaste
Impliquée & Travailleuse
Organisée

Lire plus

Sommaire

Les articles liés

Validité de l’acte de cautionnement comportant des termes non prévus par la loi
Gestion d’affaires et révélation de l’identité du maître de l’affaire
Appréciation de la disproportion du cautionnement et communauté réduite aux acquêts
Image de l'article | La Cour de cassation considère désormais que la qualification d’agent commercial puisse être appliquée à un intermédiaire ne disposant pas du pouvoir de modifier le prix des produits dont il assure la vente. | Lettre des Réseaux
La qualification d’agent commercial en l’absence du pouvoir de modifier les prix
La Cour de cassation considère désormais que la qualification d’agent commercial puisse être appliquée à un intermédiaire ne disposant pas du pouvoir de modifier le prix des produits dont il assure la vente.
Image de l'article | Une clause limitative de garantie des vices cachés stipulée dans un contrat conclu entre professionnels de même spécialité est opposable à l’acheteur final profane dans le cadre de rapports triangulaires entre un fabricant
La clause limitative de garantie des vices cachés opposable au professionnel de même spécialité
Une clause limitative de garantie des vices cachés stipulée dans un contrat conclu entre professionnels de même spécialité est opposable à l’acheteur final profane dans le cadre de rapports triangulaires entre un fabricant, un vendeur et un acquéreur.
Image de l'article | Une clause limitative de responsabilité stipulée dans un contrat conclu entre un professionnel et un consommateur est présumée abusive de manière irréfragable
La clause limitant le droit à réparation du préjudice du consommateur est présumée abusive
Une clause limitative de responsabilité stipulée dans un contrat conclu entre un professionnel et un consommateur est présumée abusive de manière irréfragable, de sorte que la clause déterminant unilatéralement le montant de l’indemnisation en cas de...
Image de l'article | La résiliation d’un contrat sans mise en demeure préalable par l’une des parties au contrat est justifiée par le comportement gravement fautif de son cocontractant. L’auteur de la résiliation n’est pas tenu de caractériser une situation d’urgence
Résiliation d’un contrat sans mise en demeure et sans application de la clause résolutoire
La résiliation d’un contrat sans mise en demeure préalable par l’une des parties au contrat est justifiée par le comportement gravement fautif de son cocontractant. L’auteur de la résiliation n’est pas tenu de caractériser une situation d’urgence, ni...
Image de l'article | Peut caractériser une situation de surendettement
Caractérisation de la situation de surendettement du dirigeant s’étant porté caution des dettes de sa société
Peut caractériser une situation de surendettement, l’impossibilité manifeste pour une personne physique de bonne foi de faire face à l’engagement qu’elle a pris en se portant caution des dettes d’une société, qu’elle soit ou non la dirigeante de cette...
Image de l'article | L’établissement d’un contrat relatif à des obligations d’une valeur supérieure à 1.500 euros est soumis au régime de la preuve littérale de sorte que son existence doit être rapportée par un écrit ou un commencement de preuve par écrit. | Lettre des Réseaux
Régime de la preuve d’un contrat dont les obligations ont une valeur supérieure à 1.500 €
L’établissement d’un contrat relatif à des obligations d’une valeur supérieure à 1.500 euros est soumis au régime de la preuve littérale de sorte que son existence doit être rapportée par un écrit ou un commencement de preuve par écrit.