webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation en vidéo Notre approche Nos départements Nos avocats Nos publications Nos distinctions Nous contacter Agenda / évènements Nos événements Autres événements Photothèque / Vidéothèque Ouvrages de référence Nos autres ouvrages Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Distribution Concurrence consommation Immobilier IT / IP Corporate Restructuring International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre des réseaux
L'actualité juridique et économique des réseaux de distribution par Simon Associés
simon associés
Accueil >Corporate

Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés

La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique que les salariés détiennent moins de 3 % du capital, se prononcer tous les 3 ans sur un projet de résolution pour réaliser une augmentation de capital réservée aux salariés.

La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’assemblée générale ordinaire annuelle indique que les salariés détiennent moins de 3 % du capital social, se prononcer tous les trois ans sur un projet de résolution tendant à réaliser une augmentation de capital réservée aux salariés.

Cette obligation périodique prévue à l’article L. 225-129-6 al. 2 du C. com. est assortie d’une obligation permanente prévue au premier alinéa du même article. Aux termes de cette obligation permanente, l’assemblée générale doit se prononcer sur un projet de résolution tendant à réaliser une augmentation de capital réservée aux salariés lors de toute augmentation de capital en numéraire. La loi n°2012-387 du 22 mars 2012 est venue repousser le délai de trois à cinq ans (applicable dans le cadre de l’obligation périodique) lorsque la collectivité des associés s’est prononcée, au titre de son obligation permanente, sur un projet de résolution tendant à réaliser une augmentation de capital réservée aux salariés.

L’association nationale des sociétés par actions (A.N.S.A.) considère, dans sa communication n°12-060 de novembre 2012, que ce délai de cinq ans court à compter de l’accomplissement de l’obligation permanente. Par exemple, si un projet de résolution tendant à réaliser une augmentation de capital au profit des salariés est présenté en 2012 au titre de l’obligation périodique, puis en 2014 au titre de l’obligation permanente, la collectivité des associés ne devra se prononcer, le cas échéant, qu’en 2019 pour satisfaire aux obligations prévues dans le cadre de l’obligation périodique.

Cette obligation périodique fait l’objet d’un débat au regard de son application aux sociétés par actions simplifiées. Les réponses ministérielles sont, bien que se prononçant en faveur de la soumission des sociétés par actions simplifiées à l’obligation périodique, hésitantes (Rép. BRUNEL : AN 30-3-2004 p.2570 n°20179; Rép. ZOCCHETTO: Sén. 3-1-2008 p. 38 n°59).

La Compagnie Nationale des Commissaires aux comptes a quant à elle exprimé deux avis contradictoires, l’un considérant que l’obligation périodique n’avait pas vocation à s’appliquer aux sociétés par actions simplifiées (Bull. CNCC juin 2002 p. 281), l’autre revenant sur cette position (Bull. CNCC décembre 2004 p. 714) et indiquant « qu’il convenait de retenir la position exprimée dans la réponse ministérielle [de 2004] » et ce, « dans l’attente de l’interprétation souveraine des tribunaux ».

L’article L. 225-129-6 al. 2 du C. com. impose cette obligation périodique dans l’hypothèse où le « rapport présenté à l'assemblée générale par le conseil d'administration ou le directoire en application de l'article L. 225-102 [du Code de commerce]» fait état d’un pourcentage de détention du capital social détenu par les salariés inférieur à 3 %. Cependant, si l’article L. 225-129-6 du C. com. est applicable aux sociétés par actions simplifiées en vertu de l’article L.227-1 du même Code, cela n’est pas le cas de l’article L. 225-102 dont l’application aux SAS est expressément exclue par l’alinéa 3 de l’article L. 227-1. 

Une SAS n’est en conséquence pas tenue de se prononcer périodiquement sur une augmentation de capital réservée aux salariés. 

VOIR AUSSI

La consécration du pacte de préférence

Article 1123 du Code civil réformé par l’ordonnance n°2016-131 du 10 février 2016

- Vu : 2677

L’ordonnance du 10 février 2016 portant réforme du droit des contrats, du régime général et de la preuve des obligations, vient consacrer le pacte de préférence, lequel sera désormais défini aux termes de l’article 1123 du Code civil. L’efficacité du pacte de préférence se voit ainsi renforcée et les sanctions de sa violation expressément affirmées.

> Lire la suite

La perte de la qualité d’actionnaire de celui qui cesse d’être salarié peut être prévue par les statuts

Cass. com., 29 septembre 2015, pourvoi n°14-17.343

- Vu : 1678

Les statuts d’une société anonyme peuvent valablement prévoir que les actionnaires salariés perdent la qualité d’actionnaire lorsqu’ils cessent d’être salariés, tout en réservant au conseil d’administration la possibilité d’en autoriser le maintien.

> Lire la suite


Les plus vus...
Rappels concernant l’obligation périodique de statuer sur une augmentation de capital réservée aux salariés
15 janvier 2013 - Vu : 41828
La collectivité des associés d’une société par actions doit, lorsque le rapport de gestion présenté à l’AGO annuelle indique ...
> Lire la suite
MAPIC - 16-18 novembre 2016 - Cannes | Palais des Festivals
27 septembre 2016 - Vu : 30484
SIMON ASSOCIÉS sera présent au MAPIC du 16 au 18 novembre à Cannes. ...
> Lire la suite
Clauses de durée et poursuite des relations commerciales dans les contrats de distribution
1 décembre 2012 - Vu : 22418
La poursuite des relations commerciales dans les contrats de franchise, et plus généralement dans les contrats de distribution, ...
> Lire la suite
NUMERO SPECIAL : LOI MACRON
12 août 2015 - Vu : 19751
Le nouveau régime des contrats de distribution : analyse des articles L.341-1 et L.341-2 du code de commerce. ...
> Lire la suite
Copyright ©2016 La lettre des Réseaux | Création et réalisation Webcd©